Sujet : Agriculture

19 résultats

PREMIER CONGRES NATIONAL DES FRUITS DE FRANCE ET DES COLONIES - 1929

- 1929, Paris, Office Général des Fruits de Frances et des Colonies - Broché in-8 sous cristal, exemplaire fragile par la nature du papier. Premier plat avec taches. 336 pages dont Table.

PREMIERE REUNION INTERNATIONALE D'AGRONOMIE COLONIALE PROVOQUEE PAR LA SOCIETE FRANCAISE DE COLONISATION ET D'AGRICULTURE COLONIALE TENUE A PARIS EN 1905

1906, Félix ALCAN. - Fort in-8 demi basane. Dos à cinq fx nerfs, pièce de titre maroquin, 592 p.

Une belle photographie de la situation agronomique des Colonies françaises en 1905. Tunisie, madagascar, Saint Pierre et Miquelon etc.. Pathologies et prophilaxies. Articles sur les Colonies des autres pays coloniaux. etc...

ANONYME

DOMAINE DE VILBOIN (VILLEBOIN PRESLY), CAHIER DES VENTES ET ACHATS DE BESTIAUX, BLED & LOYERS, PERIODE 1769/1790

Portfolio in-folio à lacets velin parchemin manuscrit. 1769/1790, 64 pages manuscrites avec manques interfoliaires intéressant le Domaine de Vilboin près de PRESLY dans le Cher.

BERTHOLLET & L’HERITIER, Commissaires de la Commission - COMMISSION D'AGRICULTURE ET DES ARTS

INSTRUCTION SUR LA CONSERVATION ET LES USAGES DES POMMES DE TERRE

c. 1795 à Paris de l’Imprimerie de la Feuille du Cultivateur In-8 broché cousu, 38 pages I - CONSERVATION de la pomme de terre, 7 pratiques et observations sur ces pratiques. Pommes de terre accidentées, non mûres, gelées et germées, observations II – USAGES des Pommes de Terre. Pour l’homme, Cuisson, faire le pain de pomme de terre mélangé, machine à faire la pâte, manipulation, observations, avantage du pain de pomme de terre mélangé. Usage des pommes de terre pour les animaux. (Bœufs, Chevaux, moutons, cochons, volaille, poisson. Supplément du son pour la préparation de l’eau blanche.. Réflexions générales.

EDITION ORIGINALE de cette importante instruction publiée par la Commission d’Agriculture et des Arts dont l’un des fondateurs fut Parmentier. Face aux disette, nous sommes pendant la période révolutionnaire au tout début de la promotion de la pomme de terre comme aliment de base.

BIGOT G. Vétérinaire

ORDONNANCE DE VETERINAIRE DANS LAQUELLE IL EST QUESTION DE MALADIE CONTAGIEUSE DES BETES A CORNES à MENETOU HENRICHEMONT ACHERES - 1822

- 30 juillet 1822. - L.A.S. du Vétérinaire BIGOT de Bourges à Monsieur Philippe SOUMARD du Château de Villeneuve, - 2 ff. in-8 manuscrite signée sur 2 pages.

- TEXTE : Monsieur, Je vous fais passer par Mr Souchois une livre de poudres de gentiane et une livre de sel de nitre. Vous devez avoir assez de camphre de reste pour faire vos dotes. L'ordonnance que je vous avais laissée était faite pour une bête seule... . Il m'est de toute .. de me transporter chez vous. Je suis en tournée depuis dimanche dans les communes d'Achères, de Menetou et d'Henrichemont pour la maladie contagieuse qui existe sur les bêtes à cornes de ce pays. J'en arrive à l'instant et je repartirai ce soir. Comme je reviendrai après demain matin je pourrai le soir même me rendre chez vous, en attendant suivez exactement le traitement que j'ai prescrit. Je suis on ne peut plus faché de ne pouvoir vous obliger aussitôt que je le désirais.. Signé G. GIGOT, Bourges le 30 juillet 1822".

BUC'HOZ J. P. Médecin Naturaliste

MEMOIRES SUR LA MANIERE DE FORMER DES PRAIRIES NATURELLES, de retablir les anciennnes, et sur les prairies artificielle, sédentaires et ambulantes de la luzerne, du trèfle, du sainsoin et du sulla espèce de sainfoin d'espagne. Auxquels on a joint une Dissertation sur l'ORTIE GRIECHE....

- An XIII (1805) A Paris Aux frais de la dame Buc'hoz épouse de l'Auteur, - In-8 broché sans couverture, 73 pages. 2 ff. pour la liste des ouvrages du Dr Buc'hoz.

TRES RARE OPUSCULE

BUC'HOZ J. P. Médecin Naturaliste

MEMOIRES SUR LE BLE DE SMYRNE AUTREMENT DIT BLE D'ABONDANCE ; SUR LE BLE DE TURQUIE, LE MILLET D'AFRIQUE ET LA POHERBE D'ABYSSINIE, Plantes Alimentaires pour l'Homme, et dont on ne sauroit assez étendre la culture, par l'abondance qu'elles répandent par-tout.

- An XII (1804) A Paris Aux frais de la dame Buc'hoz épouse de l'Auteur, - In-8 broché sans couverture, 44 pages.

TRES RARE OPUSCULE

CARLIER Claude (Abbé CARLIER)

INSTRUCTION SUR LA MANIERE D'ELEVER ET DE PERFECTIONNER LA BONNE ESPECE DES BETES A LAINE DE FLANDRE

1763, A PAZRIS Chez GUILLYN - In-12 broché en attente de reliure. - XVI pages, 160 pages et sa Planche Dépliante. Taches aux 3 premiers feuillets.

CARLIER Claude, dit l'abbé Carlier, prieur d'Andresy, prévôt royal de la châtellenie de Verberie, historien et agronome français, né le 7 septembre 1725 et mort le 25 avril 1787. Bon connaisseur de l'élevage ovin, Claude Carlier rédigea une série de mémoires sur ce sujet. D'abord enthousiaste sur les possibilités d'acclimatation des moutons anglais, espagnols ou flamands dans les terroirs français, il devint progressivement sceptique quant aux chances de réussite, et prôna l'amélioration des races locales existantes. Il appuyait sa démonstration sur l'expérience agronomique et sur l'érudition historique. À l’issue d’une mission en Flandre pour le compte du Contrôleur général des finances Bertin, Carlier publie une Instruction sur la manière d’élever et de perfectionner la bonne espèce des bêtes à laine de Flandre20, publiée en 1763. Ce voyage a transformé ses conceptions agronomiques, l’amenant à réfuter toute possibilité d’amélioration exogène (c'est—dire, par croisement avec des reproducteurs importés d'un autre pays) au profit de l’amélioration endogène (c'est-à-dire, par une sélection rigoureuse au sein des troupeaux existants). Dès la publication de son livre, il met en garde les éleveurs qui voudraient se fier à son propre enthousiasme des Considérations19. Il adopte le principe selon lequel « les qualités suivent les lieux » (eligendum pecus ad naturam, dit-il en Latin), allant jusqu’à recommander que l’on cesse tout importation de mouton flandrin vers d’autre province avant plus ample information20.

CHRESTIEN DE LIHUS Par un Cultivateur pratique du département de l’Oise

PRINCIPES D’AGRICULTURE ET D’ECONOMIE APPLIQUES MOIS PAR MOIS A toutes les Opérations du CULTIVATEUR dans les pays de GRANDE CULTURE. Ouvrage particulièrement destiné aux Propriétaires qui vont valoir par eux-mêmes ; Dans lequel ils trouveront des Instructions sur le soin des troupeaux et le gouvernement d’une ferme

Edition Originale de cet important traité. An XII - 1804 In-8 sous Portfolio titré à lacets contemporain, Papier d’attente des plats conservé, 2 ff. p. de fx titre, p. de titre, xvj p., 336 pages dont Table des Articles contenus dans ce volume.

CHRESTIEN DE LIHUS est l'auteur anonyme d'un ouvrage (Principes d’agriculture et d’économie, appliqués, mois par mois, à toutes les opérations du cultivateur dans les pays de grande culture) . Dans sa Bibliographie agronomique (1810), Musset-Pathay indique: «L’auteur anonyme est M. Chrétien de Lihus fils, ancien conseiller à la cour des aides de Paris ».

Commission d’Agriculture et des Arts

INSTRUCTION SUR LA CULTURE DU PAVOT SIMPLE Improprement appelé Œillet ou Oeillette ou Oliette Et sur les avantages de sa graine pour faire de l’huile.

S/d vers 1794/1796 voir Bnf, Imprimerie de la Feuille du Cultivateur Brochure in-8 de 6 pages numérotées.

CRETTE-PALLUEL (François de)

TRAITE SUR LES PRAIRIES ARTIFICIELLES AUGMENTE DE DIX PLANTES QUI NE SE TROUVENT PAS DANS GILBERT - On y a joint la description d’une machine simple indispensable dans les grandes exploitations, avec laquelle on coupe facilement soixante boisseaux de racines par heure.

1 ff. p. de fx titre avec au dos extrait de l’ouvrage de GILBERT (Recherches sur les Prairies Artificielles, p. de titre, xvj p., 356 pages, s’ajoutent avec petites restaurations, 3 planches qui font suite à la DESCRIPTION D’une MACHINE propre à couper par morceaux les Racines destinées à la nourriture des animaux. Table des Matières avec restauration du papier. Voir les Photos .

A PARIS, Chez A. J. MARCHANT An IX (1801) In-8 libre sous Portfolio titré à lacets contemporain, Papier d’attente des plats conservé, 3 Planches.Sans nom d’auteur, mais de ŒUVRE de CRETTE-PALLUEL - TRES RARE OUVRAGE E.O. de François de CRETTE–PALLUEL qui fait suite et référence à l’ouvrage de référence de l’époque sur les prairies artificielles de GILBERT. (Député à l'Assemblée législative de 1791, né à Drancy-les-Noues (Seine), le 31 mars 1741, mort à Pierrefitte (Seine), le 29 novembre 1798, il était le fils d'un conseiller secrétaire du roi. Mis, des sa jeunesse, par son père, à la tête d'une vaste exploitation agricole à Dugny (Seine), il publia un Mémoire Sur la nourriture des chevaux, qui fut approuvé et recommandé par le directeur général des postes de France, puis un autre sur le Dessèchement des marais, qui gagna le prix de 600 livres fondé par le due de Béthune-Charost, et fit entrer son auteur dans plusieurs sociétés agronomiques. Juge de paix du canton de Pierrefitte (1790), membre de l'administration du département de Paris, et de la commission d'agriculture et des arts, il fut élu, le 8 septembre 1791, député à l'Assemblée législative, par le département de Paris, le 9e sur 24, avec 447 voix sur 772 votants, siégea parmi les modérés, et ne cessa pas de s'occuper de questions agricoles. Il l'épandit la culture de la garance et du tournesol, inventa le moulin coupe-racines, le hachoir à paille, la charrue à pommes de terre, améliora l'élevage des vaches, et contribua à la suppression des jachères. Incarcéré comme suspect, avec son père et son frère, en 1794, il dut la liberté à la chute de Robespierre, et aux démarches pressantes des habitants de Dugny. Les électeurs de Pierrefitte le réélurent juge de paix, le 27 juin 1795; il occupait encore ce poste quand il mourut. On a de lui un certain nombre de publications relatives à l'agriculture et à la législation rurale, dont la plupart insérées dans les Mémoires de la Société d'agriculture de Paris).

DALLOZ EDOUARD Fils & VERGE CHARLES

LES CODES ANNOTES - CODE FORESTIER Suivi des Lois qui s'y rattachent et notamment des lois SUR LA PECHE ET SUR LA CHASSE (Dune, Montagne, fleuves, herbes marines, côtes, louveterie) avec la collab. de MM. Louis Robinet,..., E. Meaume,... et Jules Janet

1884, PARIS Aux Bureaux de la Jurisprudence Générale. - Fort in-quarto demi chagrin, 918 pages. - Sur trois colonnes et notes en bas de pages.

- Première Edition du Code annoté Forestier de Dalloz et Vergé - Comprend un très intéressant Appendice relatif à la fixation et l'ensemencement des dunes, la restauration et la conservation des terrains en montagne, la pêche fluviale, la pêche côtière, la récolte des herbes marines, la louveterie. - Armand Dalloz (1797-1857), Désiré Dalloz (1795-1869), Charles-Henri Vergé Membre de l'institut (1810-1890).

DUSEIGNEUR KLEBER EDOUARD

RECHERCHES AU MICROSCOPE SOLAIRE SUR LE COCON ET LE FIL SOYEUX. EXPOSITION DE LONDRES 1851. MANUSCRIT INEDIT.

1851, MANUSCRIT ORIGINAL signé d'Edouard DUSEIGNEUR en fin d'ouvrage. - In-huit plein chagrin, dos à cinq nerfs et caissons ornés en creux aux fers, tête, queue et coins orné de stries dorées, premier plat orné d'un encadrement à froid et doré, Titre et auteur au centre Garde, p. de titre et nota au dos. 24 pages manuscrites numérotées d'une très belle écriture. Mention de 26 figures non jointes peut-être à retrouver dans la Physiologie du cocon de 1855. Mais la structure du document ne laisse pas à penser qu'il les joindrait à l'ouvrage manuscrit tel que relié qui ne laisse pas de place à des hors texte.

- DUSEIGNEUR-KLEBER Edouard né à Crest en 1814 - décédé à Lyon 1874. Industriel, chercheur, photographe et scientifique. - Il publiera notamment en 1855 la "Physiologie du cocon et du fil à soie". - Notre manuscrit est semble-t-il un précieux travail préparatoire à la Physiologie. Certains paragraphes ou phrases sont reprises plus ou moins intégralement selon. -

F. de BOULLENOIS

SOCIETE SERICICOLE POUR L'AMELIORATION ET LA PROPAGATION DE L'INDUSTRIE DE LA SOIE EN FRANCE

PARIS, août 1836 Imprimerie de DEZAUCHE, In-huit joliment reliée toile, garde, 1 f. P. de Titre, 8 pp. dont Conditions de Douscription. OUVRAGE PAGINE COMPLET

OUVRAGE PROSPECTUS développé par F. de BOULLENOIS, pour la création d'une Société Séricicole.

GOSSIN Charles Cultivateur à la Tour Audry (Ardennes)

CULTURE DES TERRES SILICIEUSES A SOUS-SOL IMPERMEABLE Vulgairement désignées par les noms de terres blanches, de terres douches, de limons froids

1850, Compiègne, Imprimerie de Jules Escuyer In-huit demi veau glacé superbement relié, dos à cinq nerfs, titre et auteurs aux fers dorés, 47 pages

Ex-libris du BARON DE MOROGUE. Le baron Pierre Marie Sébastien Bigot de Morogues est un minéralogiste, homme politique, agronome. 1779 – 1840

HEIM DE BALSAC (Prof.) - MINISTERE DES COLONIES

PRODUCTIONS ET CULTURES COLONIALES

1931/32, Ministère des Colonies, - Un Volume in-8 broché, très propre, - Broché, Photo frontispice, 209 p., 2 ff. nn. pour la Table, 23 planches sur papier couché.

- Bel exemplaire bien complet de ses 23 planches dont dépliantes.

HENRY Yves

LA QUESTION COTONNIERE EN AFRIQUE OCCIDENTALE FRANCAISE EN 1905. SENEGAL. NIGER. BASSE GUINEE...

1906, Melun, Imprimerie Administrative, - 1 Vol. broché, 123 p., 4 Cartes h. t. et nombreux tableaux dans et hors texte.

MIRABEAU (Victor de Riqueti, marquis de) - ECONOMISTE - PHYSIOCRATE - PHILOSOPHE - (1715-1789)

- LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE DE MIRABEAU DU 27 AVRIL 1760 Relative à ses Théories sur le Fermage et à la Parution de la 5e partie de l'AMI DES HOMMES, et l'ANNONCE DE LA CREATION D'UNE NOUVELLE SECTE UNIVERSELLE : LES PHYSIOCRATES.

- L.A.S. du 27 avril poursuivie le 02 may 1760. 4 pp. in-quarto. La lettre est signée avec un retour de 3 lignes texte à l'envers de la première page. Il semble manquer un peu de texte à cet endroit. - IMPORTANTE LETTRE de dialogue épistolaire probablement adressée au Docteur FRANCOIS QUESNAY co-fondateur des physiocrates avec qui il rédigera en 1763 "PHILOSOPHIE RURALE OU ECONOMIE GENERALE ET POLITIQUE DE L'AGRICULTURE..» - MIRABEAU y dialogue avec son interlocuteur sur les notions de fermage en termes économiques et sociaux pour conclure à l’établissement de grosses fermes non généralistes mais établies en diverses parties. Il lui annonce la parution de sa 5e partie de l’Ami de Hommes et se positionne en inventeur du mouvement des PHYSIOCRATES en indiquant la fondation d’une SECTE UNIVERSELLE. On sait qu’il sera emprisonné peu de temps après en décembre 1760. - CITATIONS DU TEXTE : ....."Je sens fort bien que l’état du pays doit être tel que vous me le dépeignés, et j’approuve très fort les moyens généraux que vous concevez. En général je sens que c’est beaucoup d’exiger d’un fermier que d’espérer qu’il se considère en père de famille quant aux domaines du Seigneur, mais que de compter qu’il ait les soins paternels du Seigneur, celà ne se peut. - ...Je vous disais donc que votre manière d’envisager le bien du Seigneur dans celui de peuple est également selon mon esprit et selon mon cœur, mais à cela quand le seigneur est éloigné, il a besoin qu’on lui fournisse des idées et surtout que l‘on soit exact à l’exécution"...."En général je sens que c’est beaucoup d’ exiger d’un fermier que d’espérer qu’il se considère en père de famille quant aux domaines du Seigneur, mais que de compter qu’il ait les soins paternels du Seigneur, celà ne se peut"..... Il évoque l'exemple de ses fermes de MIRABEAU et de ROQUELAURE et CONCLUE : "Je pense donc tout comme vous qu’il ne faudra point de ferme générale au futur mais seulement établis de gros et puissants domaines en diverses parties et monter d’ailleurs la recette des droits Seigneuriaux de manière que la levée en soit facile. Je ne manque point de courage pour seconder à cet égard vos vues, mais il y a deux embarras ou écueils à craindre. Le premier est ce diable d’échange qui nous tient et nous tiendra longtems encore en l’air. Le second est la pénurie continuelle où l’on vit ici, qui fait qu’on tire tout ce qu’on peut des terres et qu’on n’est pas en état d’y mettre. Je vous parlerai du premier en son lieu. A l’égard du second je n’y vois de remède que dans l’industrie et l’économie bien entendu de l’agent. A l’égard de ce qui est du détail d’amélioration, vos vues générale sont justes, mais il faut à cet égard de plus directes instructions même en grand". - IL ANNONCE ALORS : « J’ai sous la presse actuellement une 5e partie de l’AMI DES HOMMES qui est tout autrement concluante et instructive pour ceux qui l’entendront que ne le sont les autres. Je voudrois vous faire passer le tout mais surtout cette partie là qui vous donnera des vues nouvelles sur la culture. Donnez moi quelque moyen pour celà. Vous êtes en état de l’entendre et je vous procurerois ensuite des secours d’instructions de détail, c’est tout ce que je puis"..... - et DE FACON PEREMPTOIRE SE POSE EN FONDATEUR DES PHYSIOCRATES : "Je travaille à fonder une secte universelle et à frapper du bruit de la parole les oreilles du gouvernement. Tant que sa marche sera contraire à tous les vrais principes, ce sera ramer contre le courant et beau que d’espérer pouvoir faire quelque chose dans la partie particulière. Ainsi je remplis le rôle le plus essentiel quoi que le plus idéal. ». -Il évoque le sort des MINOT(iers) ainsi que tout au long du texte ses exepériences dans ses domaines de Mirabeau, Roquelaure et Lavaredens. Et à propos de ce dernier un mémoire reçu par Me d'Ormesson "tendant à ce que le Roi ait la bonté d’évacuer les lieux, attendu qu’il n’y a ni bail donné ou de faire faire l’estimation des dommages que m’a fait son séjour sauf à m’en récompenser de la manière qu’il juger bon être". - La reprise en première page évoque probablement un de ses fils (cf. manque de texte) "parti pour le régiment de Royal vaisseau bien recommandé et lesté de ce qu'il faut. .. SIGNE MIRABEAU.

- NB : Probable manque de texte entre la 4e page et la fin du texte en reprise de la première page. - Les physiocrates sont considérés comme les fondateurs de la science économique. Ils ont contribué de manière décisive à forger la conception moderne de l'économie et à placer la réflexion et la pratique de la « chose économique » dans un cadre de référence autonome. En affirmant l'existence de droits naturels et en développant leur théorie du "despotisme légal", ils sont également les initiateurs d'un important courant de réforme du droit et de la politique au XVIIIe siècle.

OUVRARD de BEAUVAU (Maine et Loire)

PETIT CATECHISME AGRICOLE A L'USAGE DES ELEVES DES ECOLES PRIMAIRES, BEAUVAU 1860 - Manuscrit

- Manuscrit inédit in-folio, sous chemise très salie, 77 feuillets avec une note au feuillet 47 "recommencé le 22 avril 1863". Environ 100 pages manuscrites avec rature, corrections, tableaux. Note en tête de la citation de Leibnitz "Celui qui est maître de l'éducation...". Souvent par questions réponses. Ouvrage signé à l'avant dernière page. - On joint 1 feuillet du Catalogue du Libraire Victor DEGRANGE ou le document a déjà été acheté sous le n° 8492. - L'auteur reprend tous les thème de la bonne tenue d'une ferme agricole, le labourage, la nourriture des bestiaux, l'assolement.. tous les thèmes pris sous la forme de lettres à son Cher Louis et de questions et réponses, ou de façon plus didactique. Nota dans sa sseconde lettre il parle d'un refroidissement de la terre et d'un réchauffement progressif... du globe.

Ce manuscrit n'a pas été publié, voir à ce sujet les Mémoires de la Société Académique de Maine et Loire Volumes 20 et 21 ou il est mentionné parmi les publications de l'auteur p. 164 un "Catéchisme d'Agriculture non publié" donc connu cependant.