Sujet : Art dramatique

2 résultats

JEAN POMMIER

ASPECTS DE RACINE Suivi de L'HISTOIRE LITTERAIRE D'UN COUPLE TRAGIQUE - EXEMPLAIRE DE PIERRE JOSSERAND BNF et BIBLIOTHEQUE LOVENJOUL DE CHANTILLY.

- Edition Originale avec ENVOI de l'auteur à Pierre JOSSERAND. JOINTES diverses pièces concernant son Epée d'Académicien et Racine. - 1954, fort in-12 avec l'envoi du 20 juin 1954 "A vous, mon Cher >P. Josserand, en témoignage d'amitié fidèle. J. POMMIER, au crayon 20/6/54".

JOINTS : - 2 ff. in-8 liste de souscription pour l'Epée d'Académicien (dont Pierre Josserand). - Carton d'invitation à la Cérémonie de Réception de l'Epée d'Académicien. - Plat de souscription du Jean Racine de Jules LEMAITRE. - 3 articles de presse découpées, Racine cet inconnu, Jeunesse de Racine, Douze cents Français descendent aujourd'hui de Racine. - PIERRE JOSSERAND. Pierre Josserand est un spécialiste de littérature française. Il a été bibliothécaire à la Bibliothèque nationale de France (BnF) de 1931 à 1968 et conservateur de la Bibliothèque Lovenjoul à Chantilly (1968-1972). - Exemplaire méritant une reliure.

VICTORIEN SARDOU

VICTORIEN SARDOU A Jean Baptiste BIENVENU MARTIN, Ministre de la Justice. LEGION D'HONNEUR EN FAVEUR DE Henry KISTE MAC KEY

2 L.A.S. 1 f. double, du 25 octobre 1905 et du 11 décembre 1905 dans lesquelles il sollicite une audience. La seconde fait suite à la première et dans laquelle il sollicite la Croix de Chevalier de la Légion d’honneur en faveur de M. HENRY KISTE MACK KEY « Président de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques » 1° Lettre du 25 octobre : "Monsieur le Ministre, Vous avez la bonté de me dire que vous voudriez bien me recevoir le samedi matin de neuf heure et demi ; vous m’y avez invité … ce sur l seule présentation de ma carte. Je me propose de mettre cette faveur à profit samedi matin ; mais je crois de mon devoir de vous le faire savoir à l’avance pour ne pas avoir l’air trop indiscret . Daignez agréer, Monsieur le Ministre , l’honneur de mon sincère dévouement Signé VICTORIEN SARDOU 64 Bld de Courcelles." 2nd Lettre du 11 décembre : " Monsieur le Ministre, Permettez-moi de m’associer aux démarches qui ont été faites auprès de vous pour solliciter la Croix de Chevalier ce la Légion d’Honneur en faveur de Mr Henry Kiste Mac Key. Je n’ai pas à vous rapporter les titre à cette distinction ; mais comme Président honoraire de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, je crois de mon devoir de lui donner ici le témoignage de ma vie estime pour son caractère et son talent. Daignez agréer, Monsieur le ministre l’hommage de mont très empressé dévouement. Signé VICTORIEN SARDOU 11 décembre 1905."

VICTORIEN SARDOU né le 7 septembre 1831 à Paris, décédé le 8 novembre 1908 id. Auteur dramatique également connu pour ses eaux fortes médumniques. Maire de MARLY LE ROY il habite le Château du VERDURON. En 1877, membre de l’Académi Française et y côtoie le duc d’Aumale et Sorel, Claretie Burnand etc.. Il sera très intéressé par le Spiritisme et les tables tournantes, il dira que certaines de ses œuvres sont inspirée par Mozart et Palissy.Il est maire de Marly-le-Roi, où il habite le château du Verduron. En 1877 il est élu membre de l'Académie française, où il côtoie entre autres le duc d'Aumale et Albert Sorel : « (...) auprès de lui, que pesait le clinquant de Sardou, papillonnant dans le bric-à brac du décor historique ? Cet habile fureteur faisait figure de grand homme de théâtre, de grand écrivain, comme Detaille de grand peintre, Claretie de grand chroniqueur. » (Robert Burnand, Le Duc d'Aumale et son temps, Librairie Hachette, 1949, p.226 ). - Jean baptiste BIENVENU MARTIN, Homme politique, Radical socialiste, né le 22 juillet 1847 à Saint Bris le vineux dans l’Yonne est mort le 10 décembre 1843 dans sa ville. Avocat jusqu’en 1877, Sous Préfet de Sens, Conseil d’Etat, il battra Paul DOUMER au Conseil Général de l’Yonne. Il lui succèdera ensuite comme député.. Il dirigera la COMMISSION DES CULTES ainsi qu’à celle du groupe de la Gauche Radicale dès 1904. Ministre des Beaux-Arts et des Cultes du 24 janvier 1905 au 14 mars 1906 dans les gouvernements Rouvier. Rédacteur d’une partie de la loi sur les Association et Congrégations. Il sera Ministre de la Justice de décembre 1913 à août 1914 dans les Gouvernement DOUMERGUE et VIVIANI. Il sera Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale de 1914 à 1916. Élu au Sénat en 1905, Il devient président de la commission des Finances de 1911 à 1913En 1921, il est vice-président du Sénat. De 1924 à 1940, il est président du Groupe de la Gauche Démocratique