Sujet : Esclavage

4 résultats

BISSETTE Cyrille Charles Auguste (Député de la Martinique)

PETITION CONTRE UNE SAISIE DE LIVRES ET BROCHURES EN MARTINIQUE ET QUI ONT TRAIT A L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE. 1846

1846, Paris, Imprimerie Poussielgue. - In-8 Bradel moderne, titre au dos. 27 p. - Contient la pétition à la Chambre des Députés, ainsi que les courriers et documents de Pièces Justificatives de 1844 à 1845, avec les intitulés des brochures confisquées en 1844 et 1845 et qui ont toutes trait à l'abolition de l'esclavage et au projet de loi Mackau.

Cyrille Charles Auguste BISSETTE, homme politique Martiniquais, né le 9 juillet 1795 à Fort-Royal et mort le 22 janvier 1858 à Paris. Grands artisans de l'abolition de l'esclavage en France. Antiesclavagiste dès 1823 en Martinique, il a été élu député de la Martinique en 1848 et de 1849 à 1851.

Gustave de BEAUMONT

MARIE OU L’ESCLAVAGE AUX ETATS-UNIS TABLEAU DE MŒURS AMERICAINES

1842, Paris, Librairie de Charles Gosselin - Très jolie demi basane imprimée à froid, à coins, dos à cinq nerfs soulignés de filets gras, titre et auteurs aux fers dorés.

Roman suivi de Notes et Appendices ou il est question en outre (dans les Appendices) de la condition sociale et politique des nègres esclaves avec des tableaux comparatifs et d’évolution de 1790 à 1830 et des notes diverses sur le mouvement religieux, sur les femmes américaines, sur l’état ancien et la condition des tribues indiennes etc.. des minorités en général.

LOUIS XV - DE GRANVAL - DE GRANDVAL

ISLE DE CAYENNE - LETTRE MANUSCRITE, SIGNEE DE LOUIS XV A M. DE GRANVAL CY DEVANT SON LIEUTENANT A L'ILE DE CAYENNE GUYANE LUI PERMETTANT DE SE RETIRER DE SON SERVICE - 1726

- 1726, 1 f. folio plié en in-quarto. - Adresse manuscrite au dos "Mons. de Grand val cy devan mon Lieutenant à l'Isle de Cayenne".

TEXTE : "Mons. de Granval ayant égard à la demande que vous me faites de vous permettre de vous retirer de mon service, je vous fais cette lettre pour vous dire que je vous l'accorde estant satisfait de ceux que vous m'avez rendus. Sur ce je prie Dieu qu'il vous aye , Monsieur de Granval en sa sainte garde. Escrit à Versailles le xxiiii aoust 1726. Signé Louis" et dessous en bas de page "Phelippeaux". - Pierre de Morlhon de GRANDVAL (ou GRANVAL), Seigneur de Lanmière et de Grandville : Lieutenant du Roi et Gouverneur par intérim à partir de 1713 jusqu'au 7 septembre 1716, resté Lieutenant à l'Isle de Cayenne jusqu'au présent document le 24 août 1726. Est considéré comme particulièrement brutal et esclavagiste.

PETIT DE BARONCOURT M(arc)

DE L'EMANCIPATION DES NOIRS OU LETTRES A M. LE DUC DE BROGLIE SUR LES DANGERS DE CETTE MESURE SUVIES DE CONSIDERATIONS SUR LE DROIT DE VISITE (maritime)

1845, Paris, AMYOT LIBRAIRE EDITEUR, - In-12 reliure bradel, pièce de titre blanche. - 2 ff. p. de fx titre, p. de titre, xv p. dont lettre dédicatoire au Baron Dupin, 323 pages dont Projet de Loi sur l'abolition de l'esclavage, et droit de visite maritime.

IMPORTANT OUVRAGE SUR L'ABOLITION DE L'ESCLAVAGE ET LES INTERETS ECONOMIQUES DES COLONIES, cf. droit de visite maritime.