Sujet : Guerres

18 résultats

(GOUVION ST CYR Laurent de)

ATLAS DES CARTES ET PLANS DU MARECHAL GOUVION ST CYR aux Armées du Rhin et de Rhin et Moselle Pendant les Années 1792, 1793, 1794,1 795, 1796 et 1797. Servant aux Mémoires sur les Campagnes des Armées du Rhin et de Rhin-Et-Moselle, de 1792 jusqu'à la Paix de Campo-Formio.

1828, ATLAS in-plano (56/41 cm), bien complet des 17 planches annoncées par la Notice en 15 cartes (II bis et XIII bis incluses). - Très belle planche de Titre sur 2 feuillets calligraphiés et gravée par HACQ et WARIN. - Notice des Cartes et Plans qui composent l'Atlas. - 15 Cartes en 17 Planches doubles numérotées I à XV dont II bis et XIII bis montées sur onglets. Certaines dont les positions des Armées sont aquarellées.

Exemplaire exempt de rousseurs, très beau papier vélin fort et grandes marges. Echelles en lieux et mètres. Dos absent, et 2 ff. de titre à recoller sur l'onglet. Manque au second plat. 20 étiquettes de bibliothèque anciennes au premier plat.

ANONYME

PHOTO SIGNEE DATEE LECLERC 18 JUIN 1945, AVEC DE GAULLE, LECLERC et KOENIG REMONTANT LES CHAMPS ELYSEES

Sous encadrement, photographie argentique originale signée et datée à l'encre bleue en bas à droite "LECLERC, le 18/6/45" représentant les trois généraux remontant les Champs Elysées. - Dimensions 17.5 par 23.7 cm.

BEAUCHAMP Alphonse de

HISTOIRE DES CAMPAGNES DE 1814 ET DE 1815 ou Histoire politique et militaire des deux invasions de la France, de l'entreprise de Buonaparte au mois de mars, de la chute totale de sa puissance, et e la double restauration du Trône, jusqu'à la seconde Paix de Paris inclusivement. WATERLOO

Ex-libris de M. Gaucher à l'encre sur les 2 premières pages de titre. AJOUT DE QUATRE DESSINS DONT : DEUX PLANS DE BATAILLE DESSINES A L'ENCRE ET LAVIS, et DE DEUX DESSINS DEPLIANTS DU CHAMPS DE BATAILLE DE WATERLOO (MT SAINT JEAN) Tomes Premier et Second de la Seconde Partie Complète des Evènemnet survenus en France en 1815 1817, Paris, LE NORMANT, 2 Volumes superbes armoriés des Fleurons dorés des Drapeaux de la « POSTERITE » , pièces de Titres et de tomaison basane orangées, plats marbrés. 1° Vol. : Ex-libris au dos du premier plat, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, avec ex-libris du même manuscrit, xxxiv p. de Préface, 524 p. dont Table des Matières. 2° Vol. : Ex-libris au dos du premier plat, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, avec ex-libris du même manuscrit, 607 p. dont Table des Matières. S’ajoutent : - Une Carte Dépliante du Plan de Bataille de l’Ensemble des Opérations de la Campagne du Mont Saint Jean, 1815. - Un Carte du Plan de la Bataille de MONT SAINT JEAN donnée le 18 juin 1815entre l’Armée Française commandée par BUONAPARTE et l’Armée Anglo Prussienne sous les ordre du Duc de Wellington et du Prince Blucher (Waterloo) - 2 Grands Dessins au Fusain dépliant des vues de Mont Saint Jean avec cotes.

ONT ETE AJOUTES lors de la Reliure : 2 CARTES COLORIEES DES PLANS DE BATAILLE et 2 GRANDS DESSINS AU FUSAIN.

BERTHIER, BONAPARTE, MARET

BREVET DE CAPITAINE DE CAVALERIE - JOSEPH ANNE PAQUE natif de GACILLY du MORBIHAN - 1803

- 1 f. folio vélin à entête du Département de la Guerre 9e Régiment de Cavalerie et Cartouche du Consul de la République Bonaparte. - Brevet de Capitaine de Cavalerie donné à Saint Cloud le 30 floréal an XI (20 mai 1803) à Joseph Anne PAQUE. - Document signé du Ministre de la Guerre Louis Alexandre BERTHIER futur Maréchal de l'Empire, du Secrétaire d'Etat Hugues Bernard MARET et signature de BONAPARTE (secrétaire). Cachet de Marianne à frappé à froid "Au nom du peuple français Bonaparte Consul". - Les détails du Service nous apprennent qu'il est natif de sic Gardilly (lire Gacilly) du département du Morbihan né le 5 avril 1750, Cavalier au Régiment le 4 janvier 1770 etc.. - Les Etats de Service indiquent qu'il a fait les campagnes de 1792, 1793, an 2, 3, 4, 6, 7, 8 et 9 et n'a pus faire celle de l'An 5 parcequ'il était prisonnier de guerre. Blessé à la jambe droite à l'affaire du 21 thermidor an 4 et fut fait prisonnier de guerre.

Document qui était conservé sous verre. Sera livré séparément.

BETHUNE (COMTE LOUIS DE)

L.A.S. de Louis de BETHUNE à l'intention de MICHEL BEGON INTENDANT DE LA ROCHELLE (AMIRAL D'ESTREE)

Rochefort, le 25 septembre 1705, - 1 f. d'une page manuscrite signée du Comte de Béthune à Michel BEGON lui demandant de rendre compte de l'état du port de La Rochelle. - TEXTE : "Je vous envoye monsieur copie de la lettre que je viens de recevoir de Monsieur le Marechal d'Estrées par la quelle vous verrez qu'il mordonne de consert avec vous de luy rendre compte du détail et de lestat de ce port. Je vous supplie de me mettre le plutot qu'il se pourra en estat d'y satisfaire afin que le service n'en souffre pont et sy vbous n'y pouvez venir .. faites moy l'honneur de me mander sy je travailleroy avec Monsieur de Montelon, et faites moy aussy celuy de ..... bien sincèrement. Votre très humble et très obéissant serviteru, le Comte de Bethune. A Rochefort ce 25 septembre 1705".

- MICHEL BEGON, dit le "Grand Bégon" né à Blois en 1638, mort à Rochefort en 1710 est admiistrateur et officier de plume de la marine royale. Il est intendant de la marine au port de Rochefort, Intendant de la Généralité de la Rochelle puis Intendant de l'Ile de Saint Domingue. - COMTE LOUIS DE BETHUNE. (1663 - 1734), Marine royale. Enseigne de vaisseau en 1680. En 1682, son oncle François-Annibal petit-neveu de Sully, est promu chef d'escadre de Guyenne. Brevet de capitaine de vaisseau en 1689, En 1690, il hérite de la seigneurie berrichonne. Il sert à nouveau pendant la guerre de Succession d'Espagne. Lors de la bataille navale de Vélez-Málaga, le 24 août 1704, il commande le vaisseau Le Vermandois, 60 canons, dans le corps de bataille commandé par le comte de Toulouse, Amiral de France. Il obtient au mois de septembre 1705 une pension de 1 000 livres sur le budget la Marine, et est mis au mois de novembre 1705 sur la liste des capitaines de vaisseau à la haute paye. Il est promu au rang de chef d'escadre de Picardie lors de la promotion du 28 octobre 1720. Il est fait Commandeur de l'Ordre de Saint-Louis le 17 mars 1728, et promu lieutenant-général des Armées navales ad honores. Il meurt à Rochefort.

BRASSIER Jean

RECU MANUSCRIT POUR IMPOSITION DE L’USTANCILE Daté du 9 avril 1697 Imposition d'Avril 1697 par les Habitants de la Paroisse de Varennes (Nièvre)

Daté du 9 avril 1697 Reçu signé par Monsieur De Ville d’une somme de 92 Livres au titre de l’Imposition d'Avril 1697 de l’Ustancile par les Habitants de la Paroisse de Varennes (Nièvre) par l’entremise de Jean Brassier. Document gravé et manuscrit 19.5/15 cm daté du 9 avril 1697 avec menus défauts visibles sur la photo

HIST. DU DR., au sing. L'ustensile. Ensemble des fournitures dues à la troupe par les gens qui la logeaient et, p. ext., impôt établi par addition à la taille pour tenir lieu desdits fournitures (d'apr. Marion Instit. 1923). L’ustancile est le terme administratif désignant le droit pour les troupes de passage d’être hébergé chez l’habitant, impliquant la fourniture du lit, de la nourriture, du chauffage, de l’éclairage. L’Ustancile pouvait être remplacé depuis l’Ordonnance Royale du 27 décembre 1675 par un impôt accessoire. Il s’établissait par Paroisse. Il permettait aux habitants de la dite Paroisse de se dédouanner d'une servitude considérée comme très difficile à supporter. Daté du 9 avril 1697

Cardinal Jules MAZARIN & de la Tour Gouverneur d'Arras

MAZARINADE - LETTRE DU CARDINAL MAZARIN ESCRITE AU SERENISSIME ARCHIDUC LEOPOLD Ensemble celle de Monsieur de la TOUR Gouverneur d'ARRAS, escrite à Monseigneur le Prince de Conty.

- 1649, A Paris, - Brochure 4 p. - Lettre Datée de Saint Germain en Laye ce 14 janvier 1649 et d'Arras ce 17 janvier 1649 - MOREAU, 2095, T. II, p. 173. - Lettre de Mazarin à l'Archiduc Léopold lui demandant le respect du traité & lettre du Gouverneur d'Arras se plaignant d'intrusions autrichiennes.

de BERTRAND de MOLLEVILLE

LETTRE MANUSCRITE SIGNEE DE FRANCOIS DE BERTRAND DE MOLLEVILLE, MINISTRE DE LA MARINE et DES COLONIES à DU PORTAIL MINISTRE DE LA GUERRE DE LOUIS XVI, ACCUSANT RECEPTION DU BREVET DE RAPPEL DES GALERES EN FAVEUR D'ANTOINE GROSS SOLDAT DU REGIMENT DE BESANCON.

- Feuillet in-quarto manuscrit signé du Ministre de la MARINE Comte THEVENARD, - Entête manuscrit PORT ET ARSENAUX - CHIOURME - GROSS - A Paris le 28 8BRE 1791, J'ai reçu Monsieur avec la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire le 16 de ce mois le brevet de rappel des galères que vous m'avez fait expédier en faveur du .é Antoine Gross ci-devant Soldat du Régiment de Bezançon au Corps Royal d'Artillerie condamné à Fougères par jugmeent du Conseil de Guerre le 19mars 1781 aux galères perpétuelles pour vol de chambrée. J'envoye aujorud'hui ce brevet aux Administrateurs de la Marine à avec un ordre du Roi pour faire mettre cet homme en liberté. Le Ministre de la Marine ./. Signé THEVENARD En bas à gauche . Duportail.

- Antoine François de Bertrand de Molleville, né à Montesquieu-Volvestre le 28 mars 1741 et mort à Paris le 19 octobre 18182, conseiller au Parlement de Toulouse en 1766, puis Intendant de Bretagne, en 1784 qu'il sera chargé de dissoudre. Favorable à la réunion des États généraux de 1789, il conseille au roi la dissolution de l’Assemblée. NOMME MINISTRE DE LA MARINE ET DES COLONIES, il organise l’émigration des officiers en masse. Il démissionneet devient le chef de la police secrète royaliste. Avant et après la journée du 10 août 1792, il essaie de faire évader le roi, mais il doit se résoudre à fuir en Angleterre. L'EXPEDITION DE SAINT DOMINGUE lui vaut bien des critiques. On reproche au ministre de s'opposer secrètement à l'émancipation des noirs. Bertrand de Molleville, dans un discours mieux accueilli que les autres par l'Assemblée législative, attribue les maux de Saint-Domingue à Société des amis des Noirs. LA PERTE DE SAINT DOMINGUE lui est attribuée, même si l'Assemblée législative use d'équité peut-être autant que d'indulgence en refusant de donner suite à l'accusation proposée à ce sujet contre le ministre de la marine. --- Du PORTAIL (Louis Antoine Jean Le Bègue de Presle) Ministre de la GUERRE (16 novembre 1790 - 7 décembre 1791) né à Pithiviers, le 14 mai 1743 et mort en 1801, Conseiller tactique de George Washington, il a fondé le corps du génie américain et fut ministre de la Guerre. La protection de La Fayette lui vaut d'être nommé ministre de la Guerre, le 10 octobre 1790. Les royalistes lui font grief de tolérer l'indiscipline dans l'armée, d'avoir laissé les clubs et sociétés patriotiques s'installer dans les casernes, d'avoir produit des circulaires contre l'émigration. Les révolutionnaires lui reprochent d'avoir laissé les frontières sans garnisons et sans défenses suffisantes. Il aura marqué son passage, par une ordonnance du ministre de la Guerre, en date du 1er janvier 1791, abolissant les noms d’Ancien Régime des régiments.* ---- CHIOURME : Rameur des Galères.

DE LA SICOTTIERE L.

LOUIS DE FROTTE ET LES INSURRECTIONS NORMANDES 1793-1832

1889, Paris, Librairie PLON, NOURRIT. Edition Originale. - 2 volumes in-quarto brochés. Complet des 2 Portraits et des des deux fac-similés. - Premier Tome : 1 f. p. de fx titre, Portrait à l'eau fort du Général Royaliste de FROTTE, xxxi p. 631 p. dont Table. - Second Tome : 1 f. p. de fx titre, Portrait en gravure signé de Fred. Millemacher du Colonel Moulin, 814 p. dont table.

Bon état intérieur, brochés dos complets et usés.

DUFRAISSE A.

HISTOIRE DU DROIT DE GUERRE DE PAIX DE 1789 à 1815

1867, Le Chevalier, Libraire Editeur In-huit, demi chagrin vert empire, dos à cinq nerfs titre et date en queue dorés, toutes tranches marbrées, 509 p. et 2 ff. pour la Table des Matièrs. Bel exemplaire très frais.

Bel exemplaire

E. DE TOULGOËT

NOBLESSE BLASON, ORDRES DE CHEVALERIE, MANUEL HERALDIQUE

1859, Paris, Dentu. - In-huit demi chagrin, - 1 f. premier plat conservé, p. de fx titre avec l'annotation "RECU A SEDAN LE SAMEDI 13/10/38 de LE MEUR (Librairie à Dijon). p. de titre bicolore, vi p. 254 p. dont Tables,second plat, gravures dans le texte.

Intéressante mention d'un grand libraire Dijonnais de qui il a reçu cet ouvrage.

ECOLE ROYALE MILITAIRE DE SOREZE CONGREGATION DE SAINT MAUR

EXERCICES PUBLICS DES ELEVES DE L’ECOLE ROYALE MILITAIRE DE SOREZE Tenue par les Religieux Bénédictins De la Congrégation de Saint Maur

- 1786, CARCASSONNE, Imprimerie Heirisson, - In-quarto, demi basane belle reliure contemporaine, dos à cinq nerfs soulignés de filet à froid, fleurons aux entreners. Pièce de titre aux fers dorés. Date en queue : 1786. Garde, 2 ff. p. de Titre avec un jolie vignette avec une référence aux armes de L. XVI, 120 pages. Tous les noms des élèves de cette école sont cités tout au long de l’ouvrage avec leur lieu d’origine. De la physique, mathématique, Architecture militaire, Dessin, Natation, etc..

- Près d’Albi et de Toulouse, l’Ecole Royale Militaire de SOREZE est créée par Louis XVI ; l’enseignement des Religieux de la Congrégation de Saint-Maur est innovant et de qualité. Il sera dispensé jusqu’à la Révolution. Il accueillera notamment des élève de Martinique et de toutes les régions de France.

MAROLOIS SAMUEL ; GIRARD Albert ; HONDIUS Henri

OPERA MATHEMATICA OU OEUVRES MATHEMATIQUES traictans DE GEOMETRIE, PERSPECTIVE, ARCHITECTURE ET FORTIFICATION. FORTIFICATION ou ARCHITECTURE MILITAIRE tant offensive que deffensive par Samuel MAROLOIS

1627 et 1628 AMSTERDAM Chez Ian IanBen - Fort in-quarto, dos lisse demi veau et papier épais moucheté contemporain. - Ensemble monté sur onglets. Auréole sur l’ensemble supérieur de l’ouvrage, ne nuisant pas au texte ou aux gravures. cf. photos. - Complet des 72 planches gravées. OPERA MATHEMATICA OU OEUVRES MATHEMATIQUES traictans DE GEOMETRIE, PERSPECTIVE, ARCHITECTURE ET FORTIFICATION par SAMUEL MAROLOIS 1628, Amsterdam Chez Ian IanBen - Page de Titre Générale Gravée des Œuvres, 42 pages concernant LA PERSPECTIVE 1e et 2nd Partie. 1 ff. de sonnets et ballade. SUIVI DE - ARCHITECTURE CONTENANT LA TOSCANE DORIQUE, IONIQUE,CORINTHIAQUE par HENRI HONDIUS avec quelques ordonnances de Jean VREDMAN. SUIVIE DE - FORTIFICATION ou ARCHITECTURE MILITAIRE tant offensive que deffensive par Samuel MAROLOIS et Albert Girard. - 1628, Amsterdam Chez Ian IanBon P. de Titre Gravée, 4 ff., 1 pl. Dépl, 1 f. 3 pl. dépl., 1 f. 3 pl. dépl., 1 f. 3 pl. dépl., 1 f. 3 pl. dépl., 1 f. 17 pl. dépl., soit 30 planches dépliantes. SUIVI DE - FORTIFICATION ou ARCHITECTURE MILITAIRE tant offensive que deffensive Supputée et dessignée par SAMUEL MAROLOIS Reveüe et corrigée par Albert GIRARD Mathématicien. 1627, Amsterdam chez Jan JanBen, P. de Titre Gravée, - Texte de la Première Partie de la Fortification, 42 p. avec description des 17 planches, 1 f. - Texte de la Seconde Partie traictant de la Fortification de la planche 18 à 40 et fin. 2 ff. pour le grand Tableau des dimensions des Fortifications, 42 planches dépliantes chiffrées 1 à 40 (14 bis et 17 bis).

72 Planches la plupart dépliantes (30 pl. et 42 pl.) (Exemplaire comprenant l’Architecture et les Fortifications)

MAURICE RUFIN - ROGER PENAU - ASSOCIATION NATIONALE DES CROIX DE GUERRE - ALEXIS DE BROCA

PARTITION ET TEXTES ORIGINAUX de l'HYMNE "NOUS VOICI LAFAYETTE" OFFERT A L'AMERICAN LEGION PAR LA XIe REGION. NANTES. 26 et 30 MAI 1939.

- 26-30 mai, CONGRES DE NANTES. - MANUSCRITS ORIGINAUX DE L'HYMNE "NOUS VOICI LAFAYETTE" "HERE WE ARE LAFAYETTE" Paroles de MAURICE RUFIN, Musique de M. RUFIN et Orchestration de ROGER PENAU. - Sous Portfolio cartonné et emboîtage, Chemise à entête de l'ASSOCIATION NATIONALE DES CROIX DE GUERRE aux INVALIDES : HYMNE "NOUS VOICI LAFAYETTE" Offert à l'American Region par la XIe REGION NANTES. - Portfolio in-quarto oblong de parchemin, premier plat décoré d'une AQUARELLE signée d'Alexis de BROCA avec la date du 27 mai 1939 orné aux quatre coins des Portrait aux lavis d'encre de WASHINGTON G., du Général de LAFAYETTE, de Benjamin FRANKLIN et de Franklin ROOSVELT. Drapeaux Français et Américains, Cordon vert de retenue. - SONT JOINTS EN CADEAU : LES MANUSCRITS ORIGINAUX DE - LA PARTITION MANUSCRITE Format in-folio, sur portées pré-imprimées avec les textes manuscrits, 8 pages manuscrites dont page de Titre. - SECOND TEXTE ORIGINAL MANUSCRIT TEXTE AMERICAIN COMPRENANT : 7 pages manuscrites avec texte au crayon sous les portées en Américain sur portées pré-imprimées - A l'intérieur, 2 feuillets de TAPUSCRIT DU TEXTE DU "HERE WE ARE LAFAYETTE" avec nombreuses notes en Américain au crayon. Manque la 4e Strophe. - JOINT Exemplaire de "THE PARIS POST" de décembre 1937 avec double page intérieure sur l'hymne Franco Américain.

- ROGER PENAU né le 30 juin 1886 à Brest (Finistère) en Bretagne et mort le 30 octobre 1961 à Pontoise, est un compositeur breton de musique classique. - MAURICE RUFIN probablement le père de Jean Christophe RUFIN natif de Bourges. - Alexis Louis DE BROCA (1868-1948) artiste peintre Nantais.

MAUROIS ANDRE

DIEN BIEN PHU, L.A.S. D'ANDRE MAUROIS A MADAME LA GENERALE BLANC A PROPOS D'UN LIVRE OUBLIE

- L.A.S. 1 p. in-8 avec son Enveloppe bleue du Dimanche 21 IV 63 TEXTE : "Chère Madame, Je m'excuse d'avoir gardé aussi longtemps le livre que vous m'aviez si aimablement confié - mais je ne le regrette pas car plusieurs amis en ont bénéficié. L'auteur a osé dire des vérités que seuls les inconditionnels ou les simples ne veulent pas admettre. Le mensonge hélas !! a fait tache d'huile et le courant sera difficile à remonter. Ne désespérons pas. Veuillez, avec mes vifs remerciements accepter Madame, mes sentiments très respectueux. Signé MAUROIS".

- La France a ignoré un rapport militaire du Général BLANC préconisant d'évacuer Dien Bien Phu. Le désastre de Dien Bien Phu était prévu et des milliers de victimes étaient évitables, affirme l'historien Roger Delpey, selon qui un rapport militaire, ignoré par les autorités de l'époque, préconisait dès le début du mois de février 1954 d'évacuer les troupes françaises de la cuvette du nord du Vietnam. Au lieu de cela, du 13 mars au 7 mai 1954, elles ont été encerclées et pilonnées par l'artillerie viet-minh, faisant 1500 morts dans le camp français. "En février 1954, trois mois avant la chute de Dien Bien Phu, il aurait été possible d'évacuer Dien Bien Phu et on n'aurait pas connu cette finale dramatique", avance Roger Delpey dans un entretien téléphonique accordé mercredi à l'Associated Press. "Le devoir de mémoire, en raison des 50 ans passés, ne peut pas être sans un corollaire: le devoir de vérité", ajoute l'auteur de "Dien Bien Phu, Histoire d'une trahison" (Ed. Grancher) qui vient de paraître. "En janvier 1954, le général Clément Blanc, chef d'état-major de l'armée de Terre, est allé en Indochine à la demande du gouvernement français avec pour mission de faire un rapport sur la situation en Indochine et particulièrement sur la base de Dien Bien Phu", raconte-t-il. Sur place, le général Blanc s'est rendu compte "qu'il y avait un défaut capital dans la préparation française: on avait complètement ignoré l'artillerie" ennemie en pensant que "le Viet-minh n'aurait pas les moyens de hisser les pièces d'artillerie sur les crêtes des montagnes environnantes". Avec son bras droit, le colonel Henri Mirambeau, il a "rédigé les 8 et 9 février 1954 un rapport de 16 pages dont la conclusion était: il faut d'urgence évacuer Dien Bien Phu, qui est une place forte promise à la destruction", rapporte Roger Delpey, qui s'est entretenu à plusieurs reprises avec chacun des deux militaires et a eu sous les yeux un exemplaire de ce rapport. Le 10 février au matin, une réunion rassemble à Saïgon le ministre de la Défense René Pleven, son secrétaire d'Etat à la Guerre Pierre de Chevigné et le chef d'état-major des armées, le général Paul Ely. Le général Blanc leur lit son rapport et "la conclusion fait l'effet d'un coup de tonnerre", note l'historien. René Pleven était porteur d'une délégation de pouvoirs pour la conduite de la guerre d'Indochine, délégation remise par le président du Conseil Joseph Laniel. Pourtant, il ne modifie rien. "René Pleven explique qu'il n'est pas question d'évacuer Dien Bien Phu, car nous avons pris des engagements envers les Etats-Unis et envers le gouvernement vietnamien", affirme Roger Delpey. A l'époque, Washington fournissait des armes et des "budgets très conséquents" au gouvernement français pour qu'il tienne son dispositif militaire en Indochine, "car c'était l'époque où les Etats-Unis portaient haute la bannière de la lutte anticommuniste". Or, le retrait était techniquement possible. Le général Pierre Fay, chef d'état-major de l'armée de l'Air, a assuré au général Blanc, avant la réunion de Saïgon, qu'il pouvait "évacuer la garnison de Dien Bien Phu en cinq ou six jours par des moyens aériens", emporter une partie du matériel et faire sauter le reste. "Les troupes les plus valeureuses du Viet-minh n'étaient pas encore proches, elles convergeaient" vers la cuvette. Roger Delpey pense que le rapport Blanc "a été étouffé". Le général Henri Navarre, commandant en chef en Indochine, avait décidé d'utiliser Dien Bien Phu pour "protéger le Laos en attirant les unités viet-minh et en les cassant à cet endroit précis", rappelle l'historien. Or "il ignorait la rédaction de ce rapport et la conclusion. Il ne l'a appris que beaucoup plus tard". "On n'a jamais vu un chef de guerre ne pas être informé d'un fait revêtant une telle importance", remarque-t-il.

MENARD Philippe Romain, Général de Division

BABY Jean Volontaire. CONGE MILITAIRE - 1800

Feuillet in-quarto avec cachet de cire de la 34e Demi Brigade de la Division de la Ligurie de l'Armée d'Italie. "Attestons que les infirmités dont est atteint le Citoyen Jean Baby Volontaire à la 7eme Compagnie du 2eme Bataillon du Corps que nous administrons proviennenet de l'Evènement de la Guerre. GENES le 22 Thermidor an 8eme rép. Signé des officiers et du GENERAL de DIVISION MENARD".

- MENARD Philippe Romain, Général de Division de l'Empire né à Liancourt-Saint-Pierre en 1750 et mort à Paris en 1810 à Paris. Il commence sa carrière en 1775 comme soldat dans le régiment de Champagne. Promu général de brigade dans l'armée d'Italie le 24 novembre 1794, il passe ensuite dans celle d'André Masséna. À ce poste, il est envoyé sur les frontières de la Suisse pour soutenir l'insurrection du Pays de Vaud contre le canton de Berne. Le 23 janvier 1798, à la suite d'un incident impliquant un de ses aides de camp et deux hussards, il proclame l'indépendance du Pays de Vaud et envahit la région avant d'être remplacé par le général Guillaume Brune. Il est ensuite nommé général de division le 7 février 1798. Il rejoint l'armée d'Helvétie en 1799 et participe à la bataille de Zurich. En 1800 il sera Général de division dans l'Armée d'Italie, division de la Ligurie. Son nom apparait sous l'Arc de Triomphe de l'Étoile.

PETITGUILLAUME PIERRE (Général de Division) - ARMEE DU MIDI

MAIGRONNE Caporal - CONGE ABSOLU DE REFORME

1 feuillet in-folio papier fort, vignette, timbre de la 74e Demi-Brigade d'Infanterie de Ligne, signé du Commissaire des Guerres et du Général PETITGUILLAUME au côté droit, signature des Officiers. "Hors d'état de continuer son service" en date du (16 novembre 1798) 26 brumaire an VII. - Au dos Certificat de Visite (de santé) militaires. Copie conforme.

Général PETITGUILLAUME Pierre , né le 26 septembre 1734 à Equevilley, mort le 29 mai 1805 à Vesoul, général français de la Révolution et de l’Empire. Général de division le 13 juin 1795, et en décembre il est mis à la tête de la 2e division de l’armée des Alpes. Le 28 août 1797, il prend le commandement de la 9e DIVISION MILITAIRE Armée du MIDI, réformé le 9 janvier 1800. Le 29 mars 1801, il prend le commandement de la 5e demi-brigade de Vétérans, et il est admis à la retraite le 20 juin 1801. Meurt le 29 mai 1805, à Vesoul.

VOS PLUS MORTELS ENNEMIS & PERSECUTEURS : LES BOURGEOIS & HABITANTS DE LA VILLE DE PARIS

MAZARINADE - LA REQUESTE PRESENTEE AU CONSEIL PRIVE PAR LES BOURGEOIS DE LA VILLE DE PARIS AVEC LEUR LETTRE AU Cardinal Mazarin

- 1649, A Paris, - Brochure 4 p. - MOREAU, 3503, T. III.