Sujet : Humour

9 résultats

ALBERT DUBOUT & SUZANNE BALIVET

PHOTO MONTAGE ORIGINAL de CORRIDA, DEDICACE (AUTOPHOTO & DEDICACE AUTOGRAPHE) - AUTOGAG-PHOTOGRAPHIQUE. - ABBE CHAIX DUBOUT

- C. 1955, PHOTOMONTAGE ORIGINAL dédicacé par Albert (DUBOUT) et Suzanne (BALIVET). - Auto-gag photographique Original publié dans le livre "Corridas" d'Albert Dubout préfacé par Georges Brassens en 1955. - Dimensions : 15.7/10.9 cm. - TEXTE : "Meilleurs voeux pour toi et toute la famille. Bon Baiser Signé Albert Suzanne." - Au dos note manuscrite "Albert Dubout ne rêvait que de taureaux... Photo originale (autophoto et autoraphe d'Abert dubout et de S. Balivet. offerte par l'Abbé Ch. m. Chaix-Dubout"

- La mère d'Albert DUBOUT, née CHAIX, était la tante de l'Abbé qui aimait raconter que, lors des rencontres familiales, son cousin humoriste était triste comme un jour sans pain et que c'était lui le prêtre, qui mettait la galerie en joie. Quel paradoxe ! Cf. Nouvelle République du centre. - Albert DUBOUT (Marseille 1905-Mézy-sur-Seine, 1976) illustrateur célèbre et prolixe. Il a réalisé entre autres 70 peintures à huile dont les fameuses Corridas avec leurs ombres et lumières ainsi que les Toreros. Avec Magritte et Steinberg, il est certainement l’un des artistes les plus influents de toute une génération de dessinateurs et illustrateurs. Passionné de mise en scène et d’« auto gags » photographiques. - Suzanne BALLIVET (Paris, 1904 - Saint-Aunès, 1985) peintre et illustratrice. Elle se remarie le 20 mai 1968 avec Albert Dubout à Saint-Aunès où elle possède une propriété familiale. Inhumée au cimetière de Saint-Aunès, où elle repose auprès d'Albert Dubout, son second mari.

CHAPELAIN-MIDY Roger

CROQUIS DE PERSONNALITES - 13 DESSINS ENCRES, PORCHERE, Lieutenant MORNET, l'Expert DOYEN, Jean de BONNEFON, M. BERTHELIER, M. CAILLAUX, M. HUDELO, Me SALLES, M. BERTHELLI, anonyme, PORCHERE, M. SOTTOLANA, M. PANON, M. Louis BARTHOU.

S.d., vers 1935/1942, 13 CROQUIS de personnalités, toutes nominatives dont 3 sont signées RChapM, R.Midy, chap. dont une avec rehauts de gouache. - Dimensions d'environ 100 mm par 75 mm. - PORCHERE, Lieutenant MORNET, l'Expert DOYEN, Jean de BONNEFON, M. BERTHELIER, M. CAILLAUX, M. HUDELO, Me SALLES, M. BERTHELLI, anonyme, PORCHERE, M. SOTTOLANA, M. PANON, M. Louis BARTHOU.

- CHAPELAIN Roger, dit Roger Chapelain-Midy, né le 24 août 1904 à Paris, mort dans cette même ville le 30 mars 1992, est un peintre, lithographe, illustrateur et décorateur de théâtre français. École des beaux-arts de Paris, académies de peintures du quartier de Montparnasse. Il deviendra professeur chef d'atelier de 1955 à 19742. Il expose en 1927 au Salon d'automne et à partir de 1929 au Salon des indépendants et au Salon des Tuileries. Il reçoit le prix Carnegie (en) en 1938. Il réalise des décorations murales pour la mairie du 4e arrondissement de Paris, le foyer du théâtre national de Chaillot, l'Institut agronomique de Paris, ainsi que des décorations pour des paquebots, dont le France. Décorateur et costumier de théâtre, dès 1942, il a notamment travaillé pour Les Indes galantes de Rameau en 1952, et pour La Flûte enchantée de Mozart à l'Opéra de Paris en 1954. Le succès de ses travaux lui permettent de travailler à l'opéra de Cologne. Il recevra à ce titre le grand prix du théâtre à la biennale internationale de Sao-Paulo en 19624. On lui doit aussi des illustrations pour des textes de Jean Giraudoux, André Gide, Charles Baudelaire, Fontenelle (Entretiens sur la pluralité des mondes), Jean de La Fontaine, Charles Vildrac, Georges Simenon (La Fenêtre des Rouet, 1945), etc. Il a illustré la couverture de La Chanson de Maguelonne de Michel Mourlet pour la Table Ronde (1973). Valéry Giscard d’Estaing, alors président de la république française, lui commande un Portrait du Général de Gaulle destiné au palais de l'Élysée à Paris. Dans une lignée tardive du symbolisme et du surréalisme, toute une partie de son œuvre porte l'empreinte de ses préoccupations spirituelles, matérialisées par la récurrence obsédante de décors et d'objets insolites tels que carrelages en damier, masques, mannequins et miroirs. Il publie en 1984 un recueil de souvenirs et de réflexions sur l'art, Comme le sable entre les doigts. Roger Chapelain-Midy est enterré à Nancray-sur-Rimarde (Loiret).

CHOCARNE MOREAU

LE PATISSIER ET LE PIERROT

LE PATISSIER ET LE PIERROT CHOCARNE-MOREAU - Probablement une étude préparatoire pour son oeuvre "Bataille de confettis à la Mi-Carême 1907 à Paris". - Signée, Slnd mais vers 1907. - ETUDE PEPARATOIRE au LAVIS D'ENCRE signée au crayon par CHOCARNE MOREAU sur le thème qui lui est cher du Patissier associé au Pierrot et à un chien. Le thème du Pierrot est peu commun dans son oeuvre mais existe. - Dimension du Cadre : 52/41 cm - Dimension du Lavis : 24/35 cm - Encadrement assez ancien bois verre, dos intact non ouvert. L'orthographe de son nom norma est Chocarne Moreau, il signera ses peintures du trait d'union CHOCARNE-MOREAU Du Pierrot" on connait de lui la "Bataille de confettis à la Mi-Carême 1907 à Paris" dans laquelle on voit le Pierrot en même position jetant des confettis cf. Wikipedia à "confetti". La ressemblance est totale sinon que le sujet est inversé, mais le costume est le même, le visage et le geste identiques.

Du Pierro" on connait de lui la "Bataille de confettis à la Mi-Carême 1907 à Paris" dans laquelle on voit le Pierrot en même position jetant des confettis cf. Wikipedia à "confetti". La ressemblance est totale ormis que le sujet est inversé, mais le costume est le même, le visage et le geste identiques. CHOCARNE MOREAU est Né à Dijon en 1855 d'une famille d'artistes, son père est professeur de peinture et il est neveu du père Bernard Chocarne et de l'abbé Victor Chocarne, ainsi que le cousin des sculpteurs Mathurin, Hyppolyte et Auguste Moreau. Paul Chocarne entre à l'École des beaux-arts de Paris, où il est successivement l'élève de Tony Robert-Fleury et de William Bouguereau1. Il débute au salon des artistes français de 1882 et y expose assez régulièrement à partir de cette date1 sous le nom de Paul Chocarne-Moreau. Chocarne Moreau se spécialise dans la peinture de genre. Il représente des scènes de la vie parisienne dont les héros sont généralement de jeunes garçons issus de milieux populaires (jeunes apprentis-pâtissiers, ramoneurs, enfants de chœur, écoliers) se livrant à toutes sortes de facéties.

COQUELIN Constant

LETTRE HUMORISTIQUEde CONSTANT COQUELIN à BIENVENU-MARTIN sur les AMATEURS DE FEMMES c. 1880

Amusant texte manuscrit signé contre les hommes prétentieux : « Ces amis des femmes qui croient les connaître parce qu’il ont beaucoup fréquenté les filles, me rappellent cet amateur de pommes qui ne les mangeait que gâtées. Signé C. COQUELIN »

- BENOIT CONSTANT COQUELIN Grand Acteur de Théâtre, est né en 1841 à Boulogne sur Mer, et décède à Couilly en 1909. Dénommé COQUELIN Ainé. Premier prix de Comédie au Conservatoire, Comédie Française, sociétaire en 1864. Crée plus de 40 rôles. Il créera notamment en 1891 Thermidor de son Ami Victorien SARDOU. Prend la direction du Théâtre de la Porte Saint Martin. Jean baptiste BIENVENU MARTIN, Homme politique, Radical socialiste, né le 22 juillet 1847 à Saint Bris le vineux dans l’Yonne est mort le 10 décembre 1843 dans sa ville. Avocat jusqu’en 1877, Sous Préfet de Sens, Conseil d’Etat, il battra Paul DOUMER au Conseil Général de l’Yonne. Il lui succèdera ensuite comme député.. Il dirigera la COMMISSION DES CULTES ainsi qu’à celle du groupe de la Gauche Radicale dès 1904. Ministre des Beaux-Arts et des Cultes du 24 janvier 1905 au 14 mars 1906 dans les gouvernements Rouvier. Rédacteur d’une partie de la loi sur les Association et Congrégations. Il sera Ministre de la Justice de décembre 1913 à août 1914 dans les Gouvernement DOUMERGUE et VIVIANI. Il sera Ministre du Travail et de la Prévoyance Sociale de 1914 à 1916. Élu au Sénat en 1905, Il devient président de la commission des Finances de 1911 à 1913. En 1921, il est vice-président du Sénat. De 1924 à 1940, il est président du Groupe de la Gauche Démocratique

Maurice ALHON, Louis HUART et Ch. PHILIPON pour les Textes; DAUMIER, GRANVILLE, GAVARNI, BOUCHOT, TRAVIES, BENJAMIN pour les lithographies.

MUSEE POUR RIRE

- Sans date, (Edition Originale 1839 & 1840) PARIS, chez AUBERT, Galerie Véro-Dodat. - In-quarto demi chagrin comportant 51 parutions dans le désordre de 4 pages chacune dont pour chaque un dessin Lithographié. - Textes par MM. Maurice Alhon, Louis Huart et Ch. Philipon et Dessin lithographiés par DAUMIER, GRANVILLE, GAVARNI, BOUCHOT, TRAVIES, BENJAMIN.

- Parutions dans le Désordre & Mises en ordre suivant : 3. 4. 5. 7. 8. 9. 10. 11 . 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. 21. 22. 23. 25. 26. 27. 28. 29 .30. .31. 34. 35. 37. 39. 41. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 96. 116. 117. 118. 119. 130. 130. 132. 134. 135. 141.

NOLHAC (Henri de)

LA VALSE DES FAUX - DESSIN HUMORISTIQUE DE JUSTICE

Signé en bas à droite Dimension : 7.5 par 11 Représentation d'un magistrat tournant la manivelle d'une boite à musique et chantant "n'en jetez plus.. La Cour est Pleine !! Dessin intitulé : LA VALSE DES FAUX

SUPERBE PETIT DESSIN HUMORISTIQUE ET CARICATURAL

PEPIN, ANCOURT et autres illustrateurs.

LE MONDE COMIQUE Aux Bureaux du Journal des Voyages et des Feuilletons Illustrés. TETE DE SERIE 1 à 115

1879, in-quarto demi basane rouge, dos unis avec titre, date et filets aux fers rouges. - Tête de Série du Monde Comique, comportant les 115 premières parutions essentiellement illustrées par PEPIN et ANCOURT. Chaque parution comporte 8 pages dont la première de tête toujours en couleurs signée.

Bel exemplaire, très frais.

RAFFAELLI Jean François -

LES TYPES DE PARIS

- 15 avril 1889, PLON, NOURRIT et Cie. Edition du Figaro. - Grand in-quarto en reliure pleine basane bicolore mosaîquée de bandes sur l'ensemble des deux plats et du dos. Tranches marbrées aux deux couleurs des cuirs. - Garde, 3 ff. vii p., 164 p. dont Table.

- RAFFAELLI illustre les textes sur 10 Thèmes des Types de Paris sur des Textes de WOLF, DAUDET, GREVILLE, ZOLA, GEFROY, MAUPASSANT, PROUST, GONCOURT, BONNETAIN, RICHEPIN, CEARD, MIRBEAU, MARX, BOURGET, MALLARME, BONNIERES, ROSNY, AJALBERT, FOURCAUD, CHAMPSAUR, HUYSMANS, MULLEM;

RIKI

LE TEMPS DES WH MAIGRES - 14 DESSINS SOUS L'OCCUPATION - LE TEMPS DES VACHES MAIGRES

- Edition Numérotée portant le n° 233. - 1941 à 1944, Chez PAUL BARDIN Imprimeur éditeur. - In-quarto sous couverture rempliée bicolore verte et noire COMPORTANT BIEN les 14 Dessins annoncés DONT 3 en COULEURS.

Etat très correct cf. photos.