Sujet : LIVRES AUX ARMES

8 résultats

CALMET (le Révérend Père)

LES MACCABE'ES - COMMENTAIRE LITTERAL SUR TOUS LES LIVRES DE L’ANCIEN ET DU NOUVEAU TESTAMENT

- Ex-libris manuscrit de Mgr de Beauvau, Successeur de Mgr Le Goux de la Berchère, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. - AUX ARMES de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne Aumonier de Louis XIV et son protégé. - 1712, A Paris chez Pierre EMERY - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Roulettes aux coupes. Tranches mouchetées. Bon exemplaire en bel état, Accroc à la coiffe supérieure. Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Texte sur Deux Colonnes pour le latin à gauche et le français à droite et Commentaire en dessous. Bandeaux Gravé de Scotin.. - 1 f., Ex-libris collé devait contenir la marque de M. SOUVILLE (reporté sous la date) Archidiacre et chanoine, et superposant celles de Monseigneur de Beauvau Archevêque de Narbonne 1 f. xxix p. pour la Préface et les Dissertation sur l'Arche d'Alliance dont Table des Matières. 1 f. pour le catalogue.

NOTRE EDITION est l’édition Originale. Voltaire s’en servira pour rédiger son Dictionnaire Philosophique. - Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.

CALMET Révérend Père

L’ECCLESIASTIQUE - COMMENTAIRE LITTERAL SUR TOUS LES LIVRES DE L’ANCIEN ET DU NOUVEAU TESTAMENT

Ex-libris manuscrit de Mgr de BEAUVAU, Successeur de Mgr Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. AUX ARMES de MGR Charles Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne Aumonier de Louis XIV et son protégé. - 1714, A Paris chez Pierre EMERY In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Roulettes aux coupes. Tranches mouchetées. Bon exemplaire en bel état, Fers très frais. Accroc aux deux coiffes. Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le français à droite et Commentaire en dessous. Bandeaux Gravé de Scotin.. 1 f., Ex-libris collé devait contenir la marque de M. SOUVILLE (reporté sous la date) Archidiacre et chanoine, et superposant celles de Monseigneur de Beauvau Archevêque de Narbonne 1 f. nn. xcvj pour la Préface et les Dissertation sur le Système du Monde, l’Ecclesiastique et les funérailles, 658 p. dont Table des Matières. 1 f. pour le catalogue.

NOTRE EDITION est l’édition Originale. Voltaire s’en servira pour rédiger son Dictionnaire Philosophique. - Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. - Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.

GUERARD

CARTULAIRE DE L’ABBAYE DE SAINT-PERE DE CHARTRES Collection des Cartulaires de France RELIURE AUX ARMES DE LOUIS PHILIPPE

- 1840, Imprimerie du CRAPELET - 2 forts Volumes in-quarto, PLEIN MAROQUIN AUX ARMOIRIES MONOGRAMMEES DE LOUIS PHILIPPE ornées d'un motif géométrique de losanges entrelacés. - RELIURE ROMANTIQUE quoique non signée pouvant être attribuée à René SIMIER. Le même motif géométrique sera d'ailleurs repris pour relier un ouvrage de son fils Louis Charles d’Orléans Duc de Nemours. Premier Volume : Garde de tissu de moire bleue, 1 f., p. de fx titre, p. de titre, CCCLXX p. 1 f. pour la Table des Matières des 2 tomes, 254 pages, garde de moire bleue de France. Second Volume : Garde de tissu de moire bleue, p. de fx titre, p. de titre, p. 257 à 848 dont en fin Indes, Dictionnaire Géographique et Table des morts barbares. 1 f. p. de garde de tissu de moire bleue. Auréoles au haut des feuillets.

- Fils de Philippe Egalité, Louis Philippe d’Orléans est né au Palais Royal le 6 Octobre 1773. Baptisé à Versailles, il aura pour parrain et marraine Marie Antoinette et Louis XVI. Titré Duc de Valois il portera le titre de Duc de Chartres. Il se fera proclamer Roi des Français par la Chambre des Députés. Après Louis XVI, il sera le second Roi Constitutionnel. Ce qui explique la modestie du monogramme simplement orné d’une couronne fermée. Dans les derniers temps de sa monarchie, il adoptera un monogramme plus ajouré. Louis Philippe aura deux Bibliothèques l’une à Neuilly et l’autre au Palais Royal. Elles seront dispersées lors de la vente du 8 mars 1852. Ses Premières Armoiries seront de lambel d’argent à trois pendants et couronne fleurdelisée, en 1830 conservant le même lambel son Ecu est surmonté de la Couronne fermée, puis il adoptera après le vote de la Charte le Monogramme surmonté de la Couronne fermée. Cf. GUIGNARD T. I p. 31 Ed. 1890. Son Relieur Attitré sera L'Atelier de René & Alphonse SIMIER. SIMIER GRAND NOM DE LA RELIURE FRANCAISE SOUS LA RESTAURATION. Son fils Alphonse (1796-1859), prenant en 1823 la tête de l’atelier du 152, rue Saint-Honoré, perpétua le renom de la maison jusqu’en 1848. Né à Téloché (Sarthe) le 20 mai 1772, fils d’un meunier, René Simier débuta comme ouvrier dans l’imprimerie mancelle de Maudet. « Monté » à Paris, il se mit à son compte, sans doute vers 1800. Son atelier acquit rapidement de la notoriété puisque Simier reçut le titre de relieur de l’Impératrice Marie-Louise puis, à la Restauration, celui de « relieur du roi ». La maison Simier qui comptait, en 1827, 25 ouvriers ou ouvrières travailla, à côté de la production courante, pour des bibliophiles exigeants comme la duchesse de Berry ou le négociant languedocien Louis Médard. En qualité de relieurs du roi, les Simier honorèrent des commandes officielles comme la reliure des ouvrages placés dans la statue de Henri IV rétablie sur le Pont-Neuf en 1818, ou bien celle des livres échangés en 1834 entre les Chambres françaises et le Parlement anglais. La production des Simier qui fut récompensée de nombreuses fois lors des expositions industrielles, étaient d’une rare perfection technique. À l’aise dans tous les types de décor, les Simier jouèrent un rôle moteur dans les évolutions stylistiques et techniques du temps. René Simier, couvert de gloire à Paris, n’oublia pas sa Sarthe natale. En 1821, il acheta la propriété des Caves à Yvré-l’Évêque sur laquelle il fit construire une maison de maître. Lorsqu’il quitta définitivement les affaires, c’est là qu’il se retira. Il y mourut le 19 août 1843

Révérend Père CALMET

EVANGILE SELON SAINT JEAN - Commentaire littéral en français et latin

- 1715, A Paris chez Pierre EMERY - 1 f., Ex-libris en page de Titre de Monsieur de Souville Chanoine et Archidiacre collé et cachant celle de Monseigneur de Beauvau Evêque de Narbonne - garde, xxii p., p. de fx titre, Gravure en bandeau, 416 p. 1 f. de catalogue. - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Tranches mouchetées. - Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Fers très frais. Bon exemplaire frais avec toutefois une coiffe frottée et accroc en bas. - Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le francais à droite et Commentaires en dessous. - Ex-libris manuscrit de Mgr de Beauvau, Successeur de Mgr Le Goux de la Berchère, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. Aumonier de Louis XIV et son protégé. Edition Originale.

- Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. - Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. - Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607. Mots clés :

Révérend Père CALMET

EVANGILE SELON SAINT MATTHIEU (MATHIEU)- Commentaire littéral en français et latin.

- 1715, A Paris chez Pierre EMERY - 1 f., Ex-libris en page de Titre de Monsieur de Souville Chanoine et Archidiacre, collé. - garde, clxj p., p. de fx titre, Gravure en bandeau, 675 p. 1 f. Carte H.T. - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Tranches mouchetées. - Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Fers très frais. Bon exemplaire avec toutefois petit accroc en bas. - Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le francais à droite et Commentaires en dessous.

- Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. - Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. - Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607. Mots clés :

Révérend Père CALMET

LES DOUZE PETITS PROPHETES - Commentaire littéral en français et latin.

- 1715, A Paris chez Pierre EMERY - 1 f., Ex-libris en page de Titre de Monsieur de Souville Chanoine et Archidiacre en partie effacé, collé. - garde, ,xc p., p. de fx titre, Gravure en bandeau, 739 p. 1 f. - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Tranches mouchetées. - Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Fers très frais. Bon exemplaire frais avec toutefois une coiffe frottée et accroc en bas. - Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le francais à droite et Commentaires en dessous.

- Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. - Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. - Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.

Révérend Père CALMET

L’EXODE & le LEVITIQUE. COMMENTAIRE LITTERAL SUR TOUS LES LIVRES DE L’ANCIEN ET DU NOUVEAU TESTAMENT - AUX ARMES de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne

- Ex-libris manuscrit de Mgr de Beauvau, Successeur de Mgr Le Goux de la Berchère, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. Aumonier de Louis XIV et son protégé. Edition Originale. - 1708, A Paris chez Pierre EMERY - 1 f., Ex-libris en page de Titre de Monsieur de Souville Chanoine et Archidiacre collé et cachnat celles de Monseigneur de Beauvau Evêque de Narbonne liv p. Carte Dépliante du Voyage des Isréalites, bandeau illustré, 2 parties avec 529 p. 7 p. et Seconde 1 f. de fx titre, xxxij p., 314 p., 5 p. - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Tranches mouchetées. - Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Fers très frais. Bon exemplaire frais avec toutefois une coiffe frottée et accroc en bas. - Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le francais à droite et Commentaires en dessous.

- Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. - Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. - Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.

Révérend Père CALMET Augustin

LES PROVERBES, L’ECCLESIASTE, LE CANTIQUE DES CANTIQUES, ET LA SAGESSE DE SALOMON.

Edition Originale. - 1713, A Paris chez Pierre EMERY. - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Roulettes aux coupes. Tranches mouchetées. Bon exemplaire en bel état, Fers très frais. Accroc à la coiffe supérieure petits manque de cuir au second plat. Premier Fer du premier plat un peu frotté. - Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. - Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le français à droite et Commentaire en dessous. Bandeaux Gravé de DELAMONTE et Scotin.. - 1 f., Ex-libris frotté en page de Titre de Monsieur de Souville Chanoine et Archidiacre collé et superposant celles de Monseigneur de Beauvau Archevêque de Narbonne 1 f. nn. xxiv p. pour les Proverbe de Salomon, 539 p. dont Table des Matières.

Ex-libris manuscrit de Mgr de Beauvau, Successeur de Mgr Le Goux de la Berchère, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. AUX ARMES de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne Aumonier de Louis XIV et son protégé. Edition Originale. Voltaire s’en servira pour rédiger son Dictionnaire Philosophique. COMMENTAIRE LITTERAL SUR TOUS LES LIVRES DE L’ANCIEN ET DU NOUVEAU TESTAMENT Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.