Sujet : Religion

105 résultats

GRADUEL ROMAIN SUIVI DU GRADUEL DE L'ARCHEVECHE DE BOURGES, COMPRENANT LES MESSES ET LES PETITES HEURES. CHANT RESTAURE PAR LA COMMISSION DE REIMS ET DE CAMBRAI D'APRES LES ANCIENS MANUSCRITS.

- 1864, à Paris et Lyon chez LECOFFRE. & PIGELET pour le GRADUEL de BOURGES. - Bel in-huit pleine basane flammée d'époque. Dos lisse richemement orné à quatre nerfs, pièce de Titre attribuant ce graduel à l'Archevêché de Bourges.

- Garde, p. de fx titre, p. de titre, xvii p., 624 p., 177 p., 8 p. ; SUIVI du GRADUEL pour les PROPRES DE BOURGES, 1864 chez PIGELET à BOURGES Imprimeur de l'Archevêché. p. de fx titre, p. de Titre avec les Armes Cardinalices de l'Archevêque de Bourges, 116 p. 2 ff. de table.

L'OFFICE DE L'EGLISE EN FRANCOIS ET EN LATIN CONTENANT L'OFFICE DE LA VIERGE

1777, A PARIS, Chez DE HANSY. - In-huit plein maroquin fauve magnifiquement orné de grandes frises en encadrements aux plats, dos à cinq nefs. Toutes tranches dorées. - Gravures frontispices, page de titre, 8 ff., 584 pages, 2 Gravures Hors texte.

TRES BEL ETAT. Ormis les coins légèrement frottés reliure et texte en très bel état.

L'OFFICE DE LA SEMAINE SAINCTE Selon le Messel & Bréviaire Romain imprimé parle commandement de Pie V et reveu par l'auctorité de Clement VIII & corrigé de nouveau de l'Auctorité d'Urbain VIII AVEC UNE AMPLE AUGMENTATION DES CEREMONIES.

PREMIÈRE EDITION. - 1659, à Paris chez JEAN HENAULT - In-8 en reliure d'époque plein maroquin tabac à la Du SEUIL, dos à cinq nerfs et fleurons aux petits fers. Toutes tranches dorées. - 1 f. p. de titre bicolore et vignette, 528 pages dont 4 gravures signées de Fr DU BOIS et de BOULONNOIS. Très Belle Typographie bicolore.

LES LETTRES DE S. BERNARD traduites en Français sur l'Edition Nouvelle des Pères Bénédictins de la Congrégation de S. MAUR

- Ex-libris à chaque tome de l'Abbaye de Gomerfontaine de l'ORDRE DE CISTEAUX. - 1702, Chez Guillaume VALLEYRE pour le t.1 et 1704 chez Jean Pierre COT pour le t.2 - 2 Volumes complets in-huit, plein veau, sans pièce de titre. Restauration en bas de reliure pour un volume et fissure de cuir au t.2. - 1er vol. Ex-libris et 1 f., p. de titre, 22 ff. avec diverses tables facilitant les recherches, 524 pages pour les 123 lettres, 10 ff. pour la table. - 2nd Vol. Ex-libris et 1 f., p. de titre (petite découpe), 16 ff. avec diverses tables facilitant les recherches, 524 pages pour les lettres 124 à 411, 5 ff. pour la table.

Etat très moyen, mais belle provenance.

MANUSCRIT XVIIIe - ORATIONES ANTE ET POST CONFESSIONEM, ET COMMUNIONEM

Vers 1750, manuscrit petit in-quarto, plein veau moucheté, dos orné et plat d'un bel encadrement de roulette et écoinçon. - dos des plat et garde de papier dominoté. - Ex-libris modernes de Bernard Wilson, 1 f., p. de titre avec encadrement bicolore 30 pages manuscrites avec titre écrites en rouge. Encadrement bicolore à toutes pages. Lettrines de début de paragraphe.

Très belle calligraphie 18e s.

RECUEIL DES EDITS, DECLARATIONS LETTRES PATENTES DE SA MAJESTE ET ARRESTS DU CONSEIL Rendus sur les Biens d'Eglise aliénez depuis l'année 1556

1678, A Paris chez Frédéric LEONARD. - Petit in-12 plein veau, dos à cinq nerfs, fleurons, coiffe supérieure frottée. Exemplaire frais.

- 1 f. p. de titre avec la vignette aux armes de L. XIII, 34 p. nn., 424 pages.

VIES DE M. MOREAU FONDATEUR ET SUPERIEUR DES SOEURS DE LA CHARITE DE MONTOIRE ET DE SOEUR MARTHE DE LA VALETTE

- 1853, Paris, Gaume frères. - In-16 pleine percaline, dos à nerfs et titre aux petits fers dorés. - P. de fx titre, gravure portrait de m. Moreau par Monnier, p. de titre, 142 p., 2 ff. de tables.

(SEMAINE SAINTE)

OFFICE DE LA SEMAINE SAINTE A L'USAGE DE ROME. EN LATIN ET EN FRANCOIS. Avec l'Explication des Cérémonies de lEglise, et quelques prières tirées de l'écriture, pour la confession & la communion, & sur les mystères que l'on célèbre durant ce saint temps.

1678, Chez Pierre LE PETIT, - Reliure plein veau glacé à deux fermoirs, coiffes arrasées et fissures de cuir aux charnières. Tranches dorées. - 1 f. avec Ex-libris armorié, p. de titre, xxxij p., 5 gravures Hors Texte de BOUCHE, MORIN ET MOREAU. 629 p., 2 ff.

La première édition de cette Semaine Sainte est de 1674. Premières éditions à la fois en langue latine et vernaculaire en parallèle.

ABBE DE LA CHETARDIE CURE DE SAINT SULPICE

CATECHISMES DE BOURGES OU ABREGEZ DE LA DOCTRINE CHRETIENNE, Cy-devant intitulez CATECHISMES DE BOURGES

1736, à LYON chez LEONARD DELAROCHE. - 4 Volumes in-12 tomés I à IV, plein veau d'époque, Très décoratif et bon état avec de menus défauts aux coiffes et coins cf. photos, dos à cinq neerfs, pièces de titre et tomaisons, entrenerfs richements établis. Tranches marbrées, retours de plats avec roulettes. - Premier Volume : Garde, 1 f. p. de titre, xxvii p. 467 p., 2 ff. nn. pour la table. - Second Volume : Garde, 1 f. p. de titre, 556 p., 1 ff. nn. pour la table. - Troisième Volume : Garde, 1 f. p. de titre, 485 p., 3 ff. nn. pour la table. - Quatrième Volume : Garde, 1 f. p. de titre, 513 p., 3 ff. nn. pour la table et le Privilège.

- Abbé Joachim de La CHETARDIE, (1636-1714) était le confesseur de Madame de MAINTENON

ABBE DUROISEL Curé Doyen de SANCOINS

UNE PAGE DE L'HISTOIRE DE SANCOINS - LE VOEU DE LA VILLE A NOTRE DAME DE LORETTE - 1628-1778 - PAROISSE SAINT MARTIN

1901, CHATEAUROUX, MELLOTTEE Editeur - In-quarto broché, 23 pages. JOINT, l'imprimé très rare de l'Invitation du Curé pour le Dimanche 29 octobre 1911 concernant les festivités du CINQUANTENAIRE DE L4INAUGURATION DE L'EGLISE DE SANCOINS ET DU VOEU DE LA VILLE A NOTRE DAME DE LORETTE

Bel exemplaire

ABBE FAUCHET Claude François, PREDICATEUR ORDINAIRE DU ROI

ORAISON FUNEBRE DE LOUIS PHILIPPE DUC D'ORLEANS, PREMIER PRINCE DU SANG

1786, A PARIS, Chez LOTTIN, Rue Saint André des Arcs, - Broché in-quarto, 31 p.,

- Abbé FAUCHET Claude François, Vicaire Général de PHELYPEAU, étonnant Evêque de Bourges et PREDICATEUR Ordinaire du Roi, révolutionnaire et Evêque constitutionnel, né à Dornes le 22 septembre 1744 et mort guillotiné le 31 octobre 1793 à Paris. On lui doit cependant de ne pas avoir voté la mort du roi et se prononcera pour l'exil. - 18 novembre 1785: Décès de Louis Philippe de Bourbon-Orléans. Louis-Philippe d'Orléans, dit « le Gros », duc de Chartres (1725-1752) puis duc d'Orléans (1752), de Valois, de Nemours et de Montpensier (1752-1785), premier prince du sang, est né à Versailles le 12 mai 1725 et mort au château de Sainte-Assise à Seine-Port le 18 novembre 1785. Il prend part aux campagnes militaires de 1742, 1743 et 1744. Il est fait lieutenant général. Gouverneur du Dauphiné.

ALCOFORADO MARIANNA - FOCILLON HENRI

LETTRES DE LA RELIGIEUSE PORTUGAISE

1930, Paris, TYPOGRAPHIE LEON PICHON, - Numéroté 150 sur 310 au total dont 290 en vélin à la forme. - Plein maroquin in-12, dos à cinq nerfs titres et date aux petits fers, coiffes striée de filets dorés et tranche dorée, double filets aux coupes, tranche supérieure dorée, roulettes aux retours des plats. - Garde, 1 f. premier plat du broché conservé ainsi que le dos, p. de fx titre, p. de titre, Avertissement d'Henri FOCILLON, 99 p. et 5 f. dont Table, Justification du tirage, second plat.

TRES BEL EXEMPLAIRE DE CETTE RARE EDITION FONDEE SUR CELLE DE Claude BARBIN et dans le même ordre.

ANNALES SACRI & PROFANI, Ab Orbe Condito, ad eundem Christi passione redemptum cum sacrosanctae scripturae & Ethnicorum collatis inter se ad veritatem temporibus vere odrdinateque dispositi.

TORNIELLO Augistino (TORNIELLI Agostino)

1611, Francofurti apud Joannem THEOBALDUM Schon Wetterum. COMPLET DE SES 10 PLANCHES GRAVEES. - In-folio, 2 tomes en un Volume. Reliure veau blond aux ARMES DE LOUIS XIV (conformes à GUIGARD) précisées du COLLEGE des JESUITES DE LA FLECHE, Reliure d'Epoque. Dos à six nerfs et coiffes propres, plats armoriés entourés d'un grand encadrement, menues restaurations aux bordures, cuir parfois élimé, tranches mouchetées.

- Garde, 2 ff. dont un avec ex-libris à l'encre "Lousteau du Tertre et Bouvier Desnoës". Page de Titre Gravée, Consolidation angulaires à 3 ff. 6 ff. Description des 4 Mondes au premier tome 484 pages dont nombreux Tableaux des Annales avec les années. 10 PLANCHES DOUBLES GRAVEES ; - Page de Titre du Tome second, 420 p. pour les 5 et 6e Mondes avec leurs Tables des Annales. 2 ff. pour l'Index Rerum.

ANONYME

VIERGE A L'ENFANT COPTE 18e Siècle AVEC LA REPRESENTATION DE LA SYMBOLIQUE DE SAINT MARC - AQUARELLE

- REPRESENTATION AQUARELLEE de la Vierge à l'Enfant entourée par les deux lions de Saint Marc. Notes manuscrites en dessus et en dessous. - Dimension : 110 par 77 mm. - Encadrement moderne de 29 par 25.5 cm.

TRES EMOUVANTE REPRESENTATION

ANONYME (G. D'E E.A.P.) GABRIEL D'EMILIANE (D'EMILLIANE)

HISTOIRE DES TROMPERIES DES PRESTRES ET DES MOINES DE L'EGLISE ROMAINE Oû l'on découvre les artifices dont ils se servent pour tenir les Peuples dans l'erreur. Et l'abus qu'il font des choses de la Religion Contenües en huit Lettres ; Ecrites par un VOYAGEUR pour le Bien du Public.

1693, A ROTTERDAM chez Abraham ACHER. - 2 TOMES en 1 Volume. 4 ff.nn., 1er Tome 287 p. Lettres 1 à 4 ; 2e Tome 288 p. dont page de titre, lettres 5 à 8. - Reliure d'époque, coins et coiffes élimées. Corps de texte très frais.

La première édition parut en anglais en 1691 sous le titre: The Frauds of Romish Monks and Priests, set forth in Eight Letters. Lately written by a Gentleman in his journy into Italy.

ANONYMES (ROUSSEL DE LA TOUR)

EXTRAITS DES ASSSERTIONS DANGEREUSES ET PERNICIEUSES EN TOUT GENRE Que les Soi-disans JESUITES ONT.... SUIVIS des ORDONNANCES ET INSTRUCTIONS PASTORALES DE MONSEIGNEUR L'EVEQUE D'ANGERS Portant Condamnation... SUIVIS l'ARREST DU PARLEMENT du 3 mars 1764 et PROCES VERBAL DE VERIFICATION DES TEXTES DES ASSERTIONS...

1762, SIMON, 1763, ANGERS Chez Dube et PARIS Chez Simon, 1764 chez Simon, - 3 Tomes In-quarto, demi veau et reliure vilaine, reliés ensemble à la suite et chronologiquement. Joint page 366 2 feuillet folios manuscrit donnant la LISTE DES JESUITES NORMANDS LORS DE LA DISSOLUTION DE LA SOCIETE DE JESUS AU COLLEGE DE ROUEN avec les NOM, Dates de Naissance, Lieux de Naissance et fonctions. Sur 2 colonnes, En Français et son pendant en latin et notes en bas de page. - 1 f. p. de fx titre, p. de titre, avec cachet double de la Bibliothèque de Chantilly, viii p., 542 p. plus les 2 ff. manuscrits, 1f., 16 p. dont p. de titre, 108 pages, 23 feuillets vierges.

OUVRAGE RAREMENT COMPLET DE L'ARRET DU PARLEMENT DU 3 MARS ET DU PROCES VERBAL DE VERIFICATION DES TEXTES ET ASSERTIONS;

ARCHEVECHE DE BOURGES

ANTTIPHONAIRE ROMAIN & PROPRE DE L'ANTIPHONAIRE DU DIOCESE DE BOURGES, COMPRENANT LES OFFICES DE NONE ET DE VEPRES. CHANT RESTAURE PAR LA COMMISSION DE REIMS ET DE CAMBRAI D'APRES LES ANCIENS MANUSCRITS

1882, Paris, Librairie VICTOR LECOFFRE. - In-huit pleine basane flammée, dos à quatre nerfs ornés, pièce de titre maroquin rouge avec la précision "BOURGES". - Garde, p. de fx titre, p. de titre, xviii p., 587 p. pour les Propres et 172, 4, 11 pour les Propres, SUIVI PAR L'ANTIPHONAIRE PROPRE DU DIOCESE DE BOURGES 1 f. p. de fx titre, p. de titre avec la vignette aux armes Cardinalices de l'Archevêché de Bourges, 164 p.,3 p.

Bel exemplaire agréablement relié et bel état, assez rare des Propres de Bourges

ARCHEVEQUE DE PARIS

MISSEL DE PARIS Imprimé par ordre de Monseigneur l’Archevêque de Paris.

Magnifique Exemplaire, en Etat parfait, Reliure impeccable et corps de texte très frais. Resté Truffé de ses images pieuses. 1738, A Paris, Aux dépens des Libraires associés pour les usages du Diocèse. 4 Volumes in-12 plein Maroquin rouge, dos à cinq nerfs ornés et fleurons aux entrenerfs, toutes coiffes et queues impeccables, plats orné d’un triple filet avec décor aux écoinçons, filet aux coupes, toutes tranches dorées, roulettes dorées aux retours des plats.

Exemplaire resté truffé de ses images pieuses dont une très jolie de Jeanne d’Arc 1909. 1° Volume : Garde, 1 f. Gravure frontispice de Dumont Romanus, p. de titre, 356 p., ccij p. 2° Volume : Garde, 1 f. Gravure frontispice de Dumont Romanus, p. de titre, 252, p., 316 p,4 pp. nn. Garde, (Dont l’Office de la Semaine de Pâque). 3° Volume : Garde, 1 f. Gravure frontispice de Dumont Romanus, p. de titre, 336 p., cciv p., 1 f. Garde. 4° Volume : Garde, 1 f. Gravure frontispice de Dumont Romanus, p. de titre, 300 p., cxcviij, 1f. garde.

BENJAMIN DE L'ISLE DUGAST EVEQUE DE LIMOGES - HERAULT René LIEUTENANT GENERAL DE POLICE

14 L.A.S. SUR LA CONTROVERSE DU MIRACLE DE MARIE ANNE DALMAIX DE SOLIGNAC. CONVULSIONNAIRES. JANSENISME. LIMOGES

- 1 Gravure in-huit de HERAULT et 14 LETTRES dont 12 de l'Evêque de Limoges adressées à HERAULT et 2 copies de la main de HERAULT en réponse à l'Evêque et une au Cardinal de FLEURY. - L'Affaire du miracle de Marie Anne DALMAIX s'inscrit dans le contexte convulsionnaire né des miracles de M. de Pâris étendu à toute la france par la fermeture du cimetière ou il était enterré, de luttes locales avec les Bénédictins de Solignac, de la lutte contre le Jansénisme. - Marie Anne DALMAIX agée de 15 ans native de Solignac près Limoges était affligée d'écrouelles et avait pour seul remède de se faire couper la jambe à Limoges. S'y rendant, sa mère pria devant une image de François de Pâris et obtint cette guérison. S'ensuit une querelle autour d'une rétractation du miracles, de faux en écriture, de querelle janseniste ou la probité de l'Evêque de L'ISLE DU GAST est mise en cause. RENE HERAULT est nommé pour enquêter à travers un tribunal spécial. NOS QUATORZE LETTRE SONT L'ECHANGE EPISTOLAIRE DURANT CETTE PROCEDURE ENTRE L'EVEQUE DE LIMOGES DE L'ISLE DU GAST ET RENE HERAULT L'ENQUETEUR.. - Benjamin de L'ISLE DU GAST (né le 27 juin 1675 à Isle-du-Gast et mort à Limoges le 5 septembre 1739) Evêque de Limoges de 1729 à 1739, fut une dizaine d'année Jésuite. - RENE HERAULT (1691-1740) usa de sévérités envers les Jansénistes, persécutés à cette époque, ce qui lui valut de ne pas être ménagé dans les Nouvelles Ecclésiastiques, organe du parti janséniste fondé en 1728 et dirigé contre les Jésuites. Il prit des mesures rigoureuses contre les convulsionnaires du cimetière de Saint-Médard (1732).

1- 13 octobre (34) 2 ff. in-4 & 1 pp manuscrites. L.A.S. par laquelle l'Evêque adresse la lettre de la Dle DALMAIX l'informant du vol de lettres envoyées par l'Evêque pour lui marquer les ordres de HERAULT. Qu'il ne s'agit plus du fond de l'affaire dont le miracle ne peut être mis en doute, et qu'elle est en butte à tout le monde. Evoque la plainte de Mme TOURNE et le remercie de sa protection envers cette "pauvre fille". 2- 28 xbre 1734 2 ff. in-8 & 3 pp manuscrites COPIE AUTOGRAPHE D'HERAULT de sa lettre à l'EVEQUE. Il lui confirme avoir "fait faire une vérification d'écriture par 3 experts tant de la lettre que la Dalmaix vous a écrite que de la signature au bas de la procuration ... avec la lettre qu'on prétendait être de l'écriture de la Dle Dalmaix et qu'on avait déposé chez Raymond Notaire. Ces 3 experts du nombre desquels j'avais choisi ont unanimement déclaré qu'il était évident qu'il n'y avait aucune ressemblance entre les écritures de comparaison et la lettre déposée par la Dame Tourné...... J'estime encore nécessaire de faire venir la Dle DALMAIX elle même afin de la faire écrire en présence des Notaires et d'experts... et fermer la bouche pour jamais à l'intrigue ..la plus honteuse.. que j'ai vue. ...". 3- Limoges 4 Janv. (1735) 2 f. in-quarto, 2 p. manuscrites. L'Evêque informe Hérault du mauvais état de santé de la Marguerite DALMAIX et que si le voyage est absolument nécessaire, sa soeur pourrait la loger à Paris, car "enfin la Dalmaix est une fille et quelque bien intentionnée qu'elle soit et qu'elle paraisse on peut aisément ...la suborner...". 4- A LIMOGES, ce 14e janvier 35 : PROBABLE COPIE de la main de l'Evêque de LIMOGES d'une lettre adressée au Cardinal de FLEURY et envoyée à RENE HERAULT. pour information. (Le Cardinal de Fleury mènera une politique active contre le Jansénisme durant cette période comme Principal Ministre d'Etat. Il s'adresse à MONSEIGNEUR et à VOTRE EMINENCE ou V.E. : "Je suis très reconnaissant de la part que V. E. veut bien prendre à ce qui me regarde et de la bonté avec laquelle elle m'avertit des coups qu'on veut porter à mon honneur et à ma réputation. Celui cy si je ne me trompe m'est portée par l'auteur des Nouvelles Ecclesiastiques qui dans sa Gazette du 8e novembre dernier en avait prévenu le public à l'occasion d'un faux fuyant qu'il ... avait trouvé pour se laver de la fourberie dont on l'accuse et pour soutenir le prétendu miracle de Solignac et se voyant absolument confondu par la confrontation des écriture que Mr Hérault a fait faire par trois Maitres Ecrivains jurés, il veut s'en venger sur moi en me préstant d'avoir trempé dans .. Jusqu'ici, je n'ai pas répondu aux calomnies.... V.E. a entendu parler du miracle prétendu arrivé à Solignac en faveur d'une Marie Anne Dalmaix. J'en parlai moi-même l'hiver dernier à votre Eminence.. Elle se souviendra que les Prieures des Bénédictins de Solignac ... VOUS NOMMATES Mr HERAULT A QUI JE DONNAI LES PREUVES LITTERALES que j'avais en main. Il se contenta de faire réfuter le miracle par l'auteur du supplément des nouvelles Ecclesiastiques. Sachant que V.E. s'en tenait là... De retour de Paris je trouvai le Père Vernette plus animé que jamais et le Gazetier aussi. Mr Hérault s'adressa à moi pour avoir des nouvelles. Je lui en ai fourni de si convaincantes que le Gazettier ne peut plus rien répliquer. Pour avoir ces preuves, j'ai eu recours à la mère, à la soeur ainée de la miraculée et à la Miraculée elle-même qui se préterent de bonne grâce à dire la vérité et à la soutenir. Cette famille de Dalmaix est de Solignac même. Le Conseil de leurs familles était Dom Brunier Bénédictin de l'Abbaye de Solignac qui les guida fort bien Le Prieur s'en aperçut et dès lors lui déclara la guerre et lui fit du pire qu'il put. Les intrigues du Prieur en faveur du miracle continuant toujours je demandai à son Général de me l'ôter, il le fit à la Diette du mois de Juillet dernier, mais pour adoucir le coup porté à D. Vernette, on lui sacrifia Dom Prunier qui m'avait aidé à prouver la fausseté du Miracle et on le destina à une abbaïe éloignée apparemment aussi pour me mortifier, car on lui reprochait de m'être trop attaché Dom Prunier... Le succcesseur de D. Vernette dans le Prieuré de Solignac lui signifia son obédience, D. Brunier l'accepta et tomba grièvement malade. A peine se lève-t-il , le Prieur le pressa d'exécuter l'Obedience, D. Brunier part de Solignac pour vendre au lieu de son exil en passant par Limoges, il vient pour prendre congé de moi. J'étais alors à ma maison de campagne, il comptait en repartir le soir pour son abbaie. Sur les onze heures on vient m'avertir d'un bagarre arrivée à Limoges au sujet de D. Brunier. J'écrivis alors à V.E. et lui en fit un fidèle récit, lui demandant une sauvegarde et qu'en l'attendant je le garderai chez moi sachant que la vengeance d'un moine sur tout Bénédictin est à craindre et il y en des exemples facheux............ n'ayant plus à espérer de paix dans sa congrégation Dom Brunier demande à Rome un bref de translation qu'il a obtenu... 5- Limoges 15 mars (1735) 2 f. in-quarto, 3 p. manuscrites. Copie de la Lettre de M. HERAULT à Mgr l'Evêque de Limoges. Mgr, L'affaire de la Dlle Dalmaix mérite de plus en plus d'être approfondie. La dame Tourné soutient hautement que vous et moi sommes trompés, que Marguerite Dalmaix est véritablement celle qui a écrit la lettre en faveur du prétendu miracle. Cette dame Tourné vient même de déposer encore une nouvelle Lettre de la même écriture que la Iere par laquelle la Dle DALMAIX luy demande de l'onguent. Vous verrez par la feuille jointe des Nouvelles Ecclésiastiques jusqu'ou la Parti porte ou sa confiance ou sa démence. Il faut donc une fois pour toutes savoir à quoi s'en tenir afin de punir sans ménagement ou la Dalmaix si elle nous trompe ou la Dame Tourné si elle veut continuer à nous tromper. Dans cette vue Je vous prie Mgr, 1re D'exécuter la parole que vous m'avez donné en envoyant à Paris le Dlle Dalmaix afin qu'en présence de la Dame Tourné et d'un Notaire avec des Experts, on puisse vérifier son écriture ; 2e Il serait nécessaire qu'aussitôt que vous aurez reçu ma lettre vous soyez agréable de m'envoyer de l'Ecriture et même des lettres, s'il se peux signées d'un certain particulier demeurant à SOLIGNAC appellé si je ne me trompe LESSAIN et dont la DALMAIX s'est plainte à vous comme d'un fripon qui avait déjà contrefait plusieurs fois son écriture et notamment dans une ocasion ou led. particulier écrivit à la Dame Tourné à Paris pour luy demander de l'ongent comme si c'eut été elle même qui eût écrit à cet effet à la dame Tourné. Il n'est pas possible que la D. Dalmaix ne puisse avoir de l'Ecriture par quelqu'un de connaissance ou de ses amis ... Mgr vous pourrez parvenir à en avoir soit par confiance ou négociation particulière ou même en employant votre autorité. Je vous demande surtout cela Mgr .. pour la recherche de la vérité".. 6- Limoges 29 mars, 2 f. in-quarto, 3 p. manuscrites. "Note en 1re page de HERAULT, x .. a été chargé d'aller au devant de la Dalmaix pour la conduire aux filles de.. ce 5 avril 1735". Lettre avisant du départ de Marguerite Dalmaix dans une littière, elle ne se porte pas trop bien... elle a quitté sa soeur la miraculée à qui on a fait une incision à la jambe qu'on voulait que M. Pâris eut guérie elle-même ne se portant pas trop bien. Il lui rappelle que le Cardinal de Fleury voulait bien faire la dépense du voyage et qu'elle logera rue de Vaugirard dans la Communauté de Ste Thècle... Elle a TOUT A CRAINDRE du parti qui est envoyé contre elle ; les Bénédictins sont déchainés contre elle. Elle et sa famille méritent qu'on lui procure "quelqu'avantage". Il le prévient contre le fanatique LESENNE et que la seconde lettre à la Dame Tourné convainc qu'il en est l'auteur de toute l'intrigue. Et il l'avise que son frère le CURE DE VIGEN (affaire qui prendra corps dans la presse écclésiastique) est l'auteur de libelles contre lui... Il lui tient compte de sommes payées.. 7- Limoges toujours du 29 mars, 2 f. in-quarto, 1 p. manuscrite. Lettre avec adresse et cachet armorié de l'Evêque, devant servir de lettre de créance et l'avise du départ ainsi que des bonnes dispositions qu'elle est de faire ce qu'il lui ordonnera pour confondre les fourberies et les mensonges. Le nombre de ses ennemis va encore augmenter.. 8- Limoges 22 avril (1735) 2 f. in-quarto, 3 p. manuscrites. "Dieu veuille vous récompenser... la fille ne s'est point démentie, elle doit s'attendre à être bien persécutée". Lui tient compte de ses dépenses. Hérault lui annonçant engager une autre affaire (probablement liée à Lessene affaire dite du Curé de VIGEN), il le met en garde et s'étend sur cette affaire à propos de mauvais livres qu'il aurait chez lui. 9- Limoges 6 may (1735) 2 f. in-quarto, 2 p. manuscrites. Nouvelle querelle à propos d'écriture fausses de LESSENE. Décomptes faits du voyage en haut de la lettre. 10- Limoges 11 juin (1735) 2 f. in-quarto, 1 p. manuscrites plus 1 f. de note de la main de Hérault "J'ai envoyé au même les justifications de la Dalmaix et procurations d'elle pour déposer chez le Notaire à Paris". Il assure avoir réparé sa bévue et joint la procuration demandée. 11- Limoges 5 juillet (1735) 2 f. in-quarto, 2 p. manuscrites."Les Bénédictins s'intriguent à justifier LESSENE, voici deux lettres qui feront voir qu'un de leurs visiteurs n'en pensait pas bien cy devant et quoique son nom soit raturé dans une on voit bien que celà a été fait après coup... La mère de la Delle Dalmaix est bien malade et demande instamment sa fille qui lui fait certainement besoin.. elle a fait son devoir par rapport au miracle.." 12- Limoges 6 novembre (1735) 2 f. in-quarto, 1 p. manuscrites. "Elle nie aussi avoir jamais proféré les extravagances que l'autheur des Nouvelles Ecclesiastiques lui preste ; elle m'a ajouté que d'autres que cet auteur la faisaient souvent parler presqu'aussi mal à propos. Ainsi je ne crois pas qu'il faille relever ces pauvretés qui tomberont d'elles mêmes. D'ailleurs la fille est vive et babillarde, je ne répondrais pas qu'il ne lui fut échappé parfois quelques forfanteries.. 13- Limoges 20 novembre (1735) 1 f. in-quarto, 1 p. manuscrites. "Votre lettre m'a fait un plaisir extrême en apprenant l'innocence enfin reconnüe et le mensonge enfin découvert. Je suis venu pour visiter une Abbaye "ou il y a une division extrême entre les moines". Elle part à Paris en partant de Poitiers pour prendre le carosse de voiture. La famille Lessene lui a fait signifier un ajournement personnel dont on lui a conseillé en partant d'en faire signifier un appel à Paris.. 14- A CHAMNIER en Cours de visite ce 29e Mai 1737 : "Monsieur, Je suis en vérité très sensible à la bonté avec laquelle vous m'informez de l'HEUREUX ET FINAL SUCCES DE L'AFFAIRE de LA Delle DALMAIX. Il fallait un Magistrat aussi zélé et aussi éclairé que vous pour la tirer des pattes de ses ennemis. Le Seigneur dont vous prenez en main les itérets sera votre récompense et je le prie du meilleur d mon coeur de protéger et conserver longtemps un Défenseur et un Protecteur qui a rendu de si bons services à son Eglise. En mon particulier Monsieur, je vous demande pour moi la continuation de votre précieuse bienveillance...

Bergier

APOLOGIE DE LA RELIGION

1770, à Paris chez Humblot - 2 volumes complets plein veau blond, dos à 5 nerfs et entrenerfs dorés, Titre et tomaison. Aux plats mouchetés, triple filet d’encadrement. Toutes tranches agréablement marbrées. - T. 1 - Garde, p. de fx titre, 10 ff. nn. pour les Brefs du Pape et la Table des matières du t. 1, 544 p. - T. 2 - Garde, p. de fx titre, 2 ff. nn. pour la Table des matières du t. 2, 577 p. Petite trace de ver horizontale au dos.

TRES BEL EXEMPLAIRE

BERNARDINO A PICONIO Minorita Capucino

TRIPLEX EXPOSITIO IN SACRO SANCTA DOMINI NOSTRI JESU CHRISTI EVANGELIA ANALYSI, PARAPHRASI, COMMENTARIO

1726, LUTETIAE PARISIENSIORUM Ex Officina Petri-Augustini LE MERCIER 2 Tomes en un volume In-folio, plein veau, agréablement orné aux entrenerfs de grands fleurons, pièce de titre maroquin blond. Coiffes élimées et cuir fendu aux mors. 1 f. (Ex-libris A.C. DUBREUILL 18° s.), p. de titre, avec un Très Bel Ex-libris doublé de la même écriture d’un aussi bel ex-dono de : Joannis Francisci de Sedan Minorita Capucini Primi et Daté de 1727. 3 ff. pour les Lettre et Préface. 436 p. 11 ff., 280 p. et 17 ff. 1f.

TRES BEL EX-LIBRIS doublé de la même écriture d’un aussi bel ex-dono de : Joannis Francisci de Sedan Minorita Capucini Primi et Daté de 1727

BOSSUET (Messire Jacques Bénigne Evêque de MEAUX)

6 AVERTISSEMENTS AUX PROTESTANTS SUR LES LETTRES DU MINISTRE JURIEU CONTRE L’HISTOIRE DES VARIATIONS - (PRECEDE de la LETTRE PASTORALE de Monseigneur l’Evesque de Meaux Et suivi de l'Edition Originale de la LETTRE SUR L’ADORATION DE LA CROIX et des PIECES ET DES MEMOIRES DU PROCES DE BOSSUET TOUCHANT L’ABBAYE DE JOUARRE Contre la REVERENDE DAME HENRIETTE DE LORRAINE).

- RECUEIL COMPOSE de TROIS EDITIONS ORIGINALES DES OEUVRES DE BOSSUET - EDITION ORIGINALE DE CETTE ŒUVRE MAJEURE DE BOSSUET BIEN COMPLETE des 6 AVERTISSEMENTS : - PREMIER AVERTISSEMENT AUX PROTESTANTS SUR LES LETTRES DU MINISTRE JURIEUX CONTRE L’HISTOIRE DES VARIATIONS : LE CHRISTIANISME FLETRI ET LE SOCIANISME AUTORISE PAR CE MINISTRE. 1689, Paris, Chez la Veuve de Sébastien MABRE CRAMOISY, p. de titre, 3 ff. nn. pour la Table des Chapitres, 96 pages 1 f.; - SECOND AVERTISSEMENT : LA REFORME CONVAINCUE D’ERREURS & D’IMPIETE PAR CE MINISTRE, 1689, Vve Sébastien Cramoisy, 1 f. p. de titre, 2 ff. pour la Table des Chapitres, p. 99 à 159 : - TROISIEME AVERTISSEMENT : LE SALUT DANS L’EGLISE ROMAINE : Le fanatique établi dans la réforme .. selon la doctrine des Quaker.. 1689, Vve Sébastien Cramoisy, 1 f., p. de titre, 2 ff. pour la Table des Chapitres, p. 161 à 249 ; - QUATRIEME AVERTISSEMENT : LA SAINTETE ET LA CONCORDE : du Mariage Chrétien Violé, 1690, Vve Sébastien Cramoisy, 1 f., p. de titre, 1 ff. pour la Table des Chapitres, p. 251 à 276 ; - CINQUIEME AVERTISSEMENT : LE FONDEMENT DES EMPIRES RENVERSES, 1690, Vve Sébastien Cramoisy, 1 f., p. de titre, 3 ff. pour la Table des Chapitres, p. 277 à 457 ; - SIXIEME AVERTISSEMENT MAL RELIE : ETAT PRESENT DES CONTROVERSES ET DE LA RELIGION PROTESTANTE avec Une REVUE et des ADDITIONS aux OUVRAGES PRECEDENTS, 1691 Chez JEAN ANISSON, 1 f., p. de titre, 6 ff. pour la Table des Chapitres, p. 633 à 837 Suivi de 9 ff. nn. pour la TABLE DES MATIERES TRAITEES DANS LES 6 AVERTISSEMENTS ; Suite et Fin du 6° Avertissement 3° et dernière partie. - SUIVIE PAR INTERVERSION du RELIEUR des 2 parties du SIXIEME AVERTISSEMENT : . L’ANTIQUITE ECLAIRCIE SUR L’IMMUTABILITE DE L’ESTRE DIVIN & SUR L’EGALITE DES TROIS PERSONNES. L’ETAT PRESENT DE LA RELIGION PROTESTANTE. 1691 à Paris chez Jean ANNISSON, 1 f. p. de titre, 3 ff. pour la Table des Chapitres, p. 457 à 632 constituant le début du 6 ° Avertissement. - ET PRECEDE PAR : LETTRE PASTORALE AUX CATHOLIQUES POUR LES EXHORTER A FAIRE LEURS PASQUES, Garde, 1 f., 54 pages et 1 f. Seconde Edition & Suivie par l’Edition Originale de la LETTRE DE M. L’EVESQUE DE MEAUX A FRERE N. MOINE DE L’ABBAYE DE N. Converti de la Religion Protestante à la Religion Catholique, SUR L’ADORATION DE LA CROIX, 1692, à Paris Chez François MUGUET, 14 pages. Suivie par l’EDITION ORIGINALE des PIECES ET MEMOIRE Touchant L’ABBAYE DE JOUARRE Pour Messire Jacques BENIGNE BOSSUET Evesque de Meaux Contre Révérende Dame Henriette de LORRAINE, Abbesse de JOÛARRE 1690, A Paris, Chez la Vve de SEBASTIEN MABRE CRAMOISY, p. de titre, 48 p., 67 p. dont l’Arrêt du 26 janvier 1690de la Cour du Parlement.

TRES RARE EDITION COMPLETE ET ORIGINALE DES SIX AVERTISSEMENTS DE BOSSUET AINSI QUE LE MEMOIRE QUI OPPOSA VIOLEMMENT BOSSUET à HENRIETTE DE LORRAINE MERE ABBESSE DE L'ABBAYE DE NOTRE DAME DE JOUARRE QUI REFUSAIT LA MAIN MISE FINANCIERE DE L'EVEQUE DE MEAUX SUR LA CONGREGATION.

BOUDON Henry Marie Grand Archidiacre à Evreux

DIEU INCONNU

1740, A Paris chez Charles Delespine et J. Th. Herissant, Petit in-8 (in16), plein veau, dos à cinq nerfs, queue frottée avec petit manque de cuir, toutes tranches mouchetées. Garde, P. de Titre avec l’ex-libris « Ste Victoire, Melanie Grangier 1815 ». 11 ff. de Textes dédiés : - A UN SEUL DIEU, - A LA TRES SAINTE VIERGE TOUJOURS VIERGE IMMACULEE EN SA TRES PURE CONCEPTION VRAYE MERE DE DIEU, - EXHORTATION A LA CONNAISSANCE DE DIEU. 2 ff. pour la Table des Chapitres, 253 pages, 3 ff.

HENRI MARIE BOUDON est né à La Fère, dans l’Aisne. Il fut baptisé le 18 mai de la même année en l'église collégiale Saint Montain de La Fère et eut pour marraine Madame Henriette de France, fille du roi Henri le Grand et sœur du roi Louis XIII. Le parrain était messire Charles Le Normand, chevalier, sieur de Beaumont, gouverneur de la ville et citadelle de La Fère, et premier maître d'hôtel de sa majestée. Intellectuel, formé en Sorbonne, il a eu comme maître le père Bagot et de Bernière. Thérèse d’Avila, François de Sales, Richelieu et Saint Jean de la Croix (il en sera undes premiers biographes). Ses œuvres eurent un grand retentissement. Il décède en odeur de Sainteté à EVREUX dont il était Archidiacre. Il est enterré en la Chapelle des Saints Anges dans la Cathédrale. Son Procès en béatification fut ouvert en 1883.

CALMET (le Révérend Père)

LES MACCABE'ES - COMMENTAIRE LITTERAL SUR TOUS LES LIVRES DE L’ANCIEN ET DU NOUVEAU TESTAMENT

- Ex-libris manuscrit de Mgr de Beauvau, Successeur de Mgr Le Goux de la Berchère, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. - AUX ARMES de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne Aumonier de Louis XIV et son protégé. - 1712, A Paris chez Pierre EMERY - In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Roulettes aux coupes. Tranches mouchetées. Bon exemplaire en bel état, Accroc à la coiffe supérieure. Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Texte sur Deux Colonnes pour le latin à gauche et le français à droite et Commentaire en dessous. Bandeaux Gravé de Scotin.. - 1 f., Ex-libris collé devait contenir la marque de M. SOUVILLE (reporté sous la date) Archidiacre et chanoine, et superposant celles de Monseigneur de Beauvau Archevêque de Narbonne 1 f. xxix p. pour la Préface et les Dissertation sur l'Arche d'Alliance dont Table des Matières. 1 f. pour le catalogue.

NOTRE EDITION est l’édition Originale. Voltaire s’en servira pour rédiger son Dictionnaire Philosophique. - Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.

CALMET Révérend Père

L’ECCLESIASTIQUE - COMMENTAIRE LITTERAL SUR TOUS LES LIVRES DE L’ANCIEN ET DU NOUVEAU TESTAMENT

Ex-libris manuscrit de Mgr de BEAUVAU, Successeur de Mgr Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne, recouvert par celui de M. SOUVILLE Archidiacre. AUX ARMES de MGR Charles Le GOUX de la BERCHERE, Archevêque de Narbonne Aumonier de Louis XIV et son protégé. - 1714, A Paris chez Pierre EMERY In-Quarto plein veau, dos à cinq nerfs, pièces de titre et auteur et entrenerfs aux fers dorés. Roulettes aux coupes. Tranches mouchetées. Bon exemplaire en bel état, Fers très frais. Accroc aux deux coiffes. Les Deux Plats aux Armes Cardinalices et Nobiliaires de Monseigneur Charles Le GOUX de la BERCHERE cf. supra nos références biographiques et armoriales. Texte en Deux Colonnes pour le latin à gauche et le français à droite et Commentaire en dessous. Bandeaux Gravé de Scotin.. 1 f., Ex-libris collé devait contenir la marque de M. SOUVILLE (reporté sous la date) Archidiacre et chanoine, et superposant celles de Monseigneur de Beauvau Archevêque de Narbonne 1 f. nn. xcvj pour la Préface et les Dissertation sur le Système du Monde, l’Ecclesiastique et les funérailles, 658 p. dont Table des Matières. 1 f. pour le catalogue.

NOTRE EDITION est l’édition Originale. Voltaire s’en servira pour rédiger son Dictionnaire Philosophique. - Petit fils de Jean Baptiste LE GOUX de la BERCHERE Premier Président du Parlement de Bourgogne et fils de Pierre Le Goux de la Berchère et de Louise Joly de Blaisy également Premier Président au Parlement de Bourgogne. (cf. Amateurs Particuliers du Nouvel Armorial de GUIGNARD, t2 p. 307, ses Armoiries familiales sont d’Argent, à une tête de More de sable bandée d’argent, accompagnée de trois molettes de gueules), Charles est né à VIF en 1647 et mort à Narbonne en 1719. Collège d’Harcourt, docteur en Sorbonne, Séminaire de Saint Sulpice. Aumonier de Louis XIV, il suivit dans la Campagne des Flandres.. Eveque de Lavaur, il publie les statuts synodaux de son diocèse. Archevêque d’Aix puis Archevêque d’Albi sans la provision du Pape fâché avec Louis XIV et dont il est le protégé et qui lui offre l’Archevêché de Narbonne avec enfin la Bulle de Rome.. Grand érudit sa bibliothèque est prestigieuse et monumentale. Elle fut dispersée à la mort de François de Beauvau son successeur qui figure en ex-libris manuscrit. - Le père CALMET est né en 1672 en Lorraine à Ménil la Horgne. Il entre au Prieuré Bénédictin de Breuil, puis à l’université de PONT A MOUSSON. Il entrera enfin chez le Bénédictins de la Congrégation de Saint Vanne . Il sera ordonné prêtre en 1696 et dit sa première Messe à Munster. PRIEUR à Lay Saint Christophe puis abbé de Saint Léopold de NANCY . Il meurt comme abbé de Senones en Principauté de Salm. Il rédigera son Commentaire Littéral qui nous occupe à partir de 1607.