Sujet : Restauration

16 résultats

JOURNAL DES DEBATS POLITIQUES ET LITTERAIRES (PERIODE RESTAURATION 1815 - 1816)

2 Volumes In-quarto tomés 1 et 2, Tête de Série pour la Restauration sur 4 mois et demi, demi basanes à dos lisses et petits coins, pièces de titre et tomaison tabac, bon état et décoratif malgré petits défauts de coiffes et pièces de titre, quelques feuillets avec atteintes marginales de vers. Chaque quotidien est revêtu du Timbre Royal Rouge de la Seine et les Premiers Feuillets sont souvent notés à l'encre du sujet le plus marquant. Chaque quotidien fait de 4 à 6 pages 1° Volume : parutions du 1er Octobre 1815 au 8 décembre 1815 2nd Volume : du 8 décembre 1815 au 16 février 1816

Journal quotidien paraissant tous les jours même le dimanche informant des nouvelles politiques Françaises et Etrangères, des Variétés, de la Loterie, de cours de bourse, d'annonces, spectacles, du feuilleton du journal des débats, reproduisant les plus importantes ordonnances Royales, donnant des nouvelles judiciaires etc.. Pendant la Restauration et le début de la Monarchie de Juillet , le Journal des débats reste le plus diffusé après Le Constitutionnnel.Au moment de la Première, le journal prend le titre de Journal des débats politiques et littéraires le 1er avril 1814. Redevenu Journal de l'Empire pendant les Cent jours du 21 mars au 7 juillet, il est de nouveau appelé Journal des débats politiques et littéraires de 1815 à 1944. Une mine d'informations historiques au quotidien

BERRY (Charles-Ferdinand, Duc de) Fils de Charles X et père du Comte de Chambord

L.A.S. du DUC DE BERRY à LOUIS XVIII - 2 mai 1800

- Rome, 2 mai 1800, 2 p. in-quarto. Note en haut "de M. le duc de berry à louis XVIII me vient du Duc de Blacas". - TEXTE : "Mon très cher Oncle, Je suis arrivé il y a deux jours, j'avoue que j'ai été peu satisfait du pays d'Italie que l'on m'avait tant vanté et qui est depuis Bologne jusque ici un pays désert et affreux ; j'ai eu le bonheur de revoir à Florence le Roy et la Reine de Sardaigne qui m'ont comblé de bontés, j'espérais que je pourrais les revoir chez eux ... que votre Majesté ne tardera pas à être sur son throne (sic) ; puis-je donner tout mon sang pour cela c'est le seul de mes .. je compte rester quelque jours ici, et de là je partirai pour Naples ou j'espère que je ne tarderais pas à recevoir des lettres de Palerme et .... pour ma parie. Le comte des ... qui commande ici pour le Roy a été fort honnête envers moi, et m'a fait beaucoup d'offres de service. Je ne parlerai pas au Roy de la beauté de Rome, mais quoique pae enthousiasmé je suis forcé de rendre hommage à cette superbe capitale du Monde, dont les habitans sont terriblement dégénérés des anciens romains. Agréez avec bonté mon très cher Oncle, l'hommage de mon profond respect et de mon attachement.. pour sa personne. Je suis avec mon très profond respect, Sire, mon Oncle et Seigneur, De votre Majesté le très humble très obéissant et très fidèle serviteur et sujet. Signé Charles Ferdinand".

Belle lettre du fils de Charles X père du Comte de Chambord lui même potentiel monarque au trône de France avant que d'être assassiné par le bonapartiste Louvel.

CHAMBELLAND Claude Antoine

VIE DE Louis Joseph DE BOURBON-CONDE Prince du Sang, Grand MAITRE DE LA MAISON DU ROI, Colonel Général de l'Infanterie, et Gouverneur du Duché de Bourgogne ; Dédiée à l'Armée Française.

PREMIERE EDITION. - 1819 et 1820 Chez DENTU, - 3 Volumes in-8 demi veau glacé tabac, dos à 4 nerfs tomaisons et titres et fleurons dorés, toutes tranches marbrées. Portrait du Prince de Condé et ses deux planches. - 1er Vol. Garde, 1 f. Portrait frontispice, p.de titre, xxiv p. 439 p. Feuillets de Catalogue. - 2nd Vol. Garde, 1 f. p. de titre, 511 p. - 3me Vol. 502 p dont 2 Planches et Pièces Justificatives.

Comte de TOCQUEVILLE Préfet de Côte d’Or

INSTRUCTIONS ADRESSEES A MM. LES COMMANDANS DES GARDES NATIONALES DE CANTON - DIJON

- 1816, à DIJON, Chez FRANTIN Imprimeur du Roi et de la Préfecture - Petit fascicule in-12 broché, 24 pages. - Instruction du Préfet et du Maréchal de Camp Datée du 8 avril 1816, - Institution des Commandans de Gardes Nationales de Canton, fait à Dijon le 30 mars 1816, - Arrêté sur l’Organisation des Gardes Nationales à cheval de la Côte d’Or, Dijon le 12 mars 1816. - Extrait de la Circulaire de M. le Comte Dessoles en date du 1er octobre 1814

COUDER Auguste - Duc De DAMAS - MAURIN Antoine

LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE DU PEINTRE COUDER AU DUC DE DAMAS A PROPOS DU MONUMENT AU MARTYRS DE QUIBERON

L.A.S., 1 p. in-folio oblongue Datée de Paris le 6 juin 1828, contresignée par le Duc de Damas Président de la Commission pour l'Erection du monument des MARTYRS DE QUIBERON, du Peintre COUDERC au Duc de DAMAS par laquelle il lui indique que chargé par le Département du Morbihan de réaliser un tableau représentant Madame la Dauphine posant la première pierre du monument élevé aux victimes de QUIBERON avec reproduction en Estampes.. il en confie la gravure à Mr MAURIN dessinateur lithographe. Le Duc lui répond en marge qu'outre la soumission au Comité de Quiberon il en souscrit deux exemplaires

On retrouve cette gravure à la Bnf.

DE LA SICOTTIERE L.

LOUIS DE FROTTE ET LES INSURRECTIONS NORMANDES 1793-1832

1889, Paris, Librairie PLON, NOURRIT. Edition Originale. - 2 volumes in-quarto brochés. Complet des 2 Portraits et des des deux fac-similés. - Premier Tome : 1 f. p. de fx titre, Portrait à l'eau fort du Général Royaliste de FROTTE, xxxi p. 631 p. dont Table. - Second Tome : 1 f. p. de fx titre, Portrait en gravure signé de Fred. Millemacher du Colonel Moulin, 814 p. dont table.

Bon état intérieur, brochés dos complets et usés.

DOMINIQUE LACOMBE, EVEQUE D'ANGOULEME - DORDOGNE

LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE DE L'EVEQUE D'ANGOULEME LACOMBE au MAIRE DE MONESTIER A PROPOS DE LA NOMINATION DU CURE DE LA PAROISSE qui porte difficulté.

- LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE de 2 ff. in-quarto adressée au MAIRE de MONESTIER Canton de CUNEGES, DORDOGNE. Pliures en forme de billet. CACHET DE CIRE rouge aux ARMOIRIES PASTORALES DE L'EVEQUE et portant la mention ST GABRIEL. - TEXTE : "Angoulême le mardi 18 mars an 1806. Dominique LACOMBE Evêque d'Angoulême, A Monsieur le Maire de la commune de Monestier canton de Cunèges, Monsieur le Maire et bien cher diocésain. C'est par Monsieur le Préfet du département de la dordogne que doit parvenir la commission de desservant pour votre ... de Monestier. S.A. ne juge pas à propos de vous donner pour pasteur à la place de M. Lamet que nous vous avions destiné le prêtre faget Antoine curé desservant de Mont.. (?) et qui n'aurait du se rendre chez vous ou chez le Curé de votre canton qu'après en avoir obtenu la permission nécessaire, vous en aurez un autre digne du poste de votre ... A vous Monsieur le Maire et aux habitants de la paroisse de Monestier, salut, union et bénédiction en n.s. j.c. SIGNE + dominique Evêque d'Angoulême."

- DOMINIQUE LACOMBE, EVEQUE D'ANGOULEME, né en 1749 à Montréjeau (Haute-Garonne) et mort le 5 avril 1823 à Angoulême, Evêque constitutionnel puis concordataire. Principal du collège de Guyenne à Bordeaux en 1788, il se montra partisan enthousiaste de la Révolution, fut élu curé constitutionnel de Saint-Paul à Bordeaux.Il accepta le concordat de 1801, fut nommé en 1802 évêque d'Angoulême, et, bien qu'il eût refusé de rétracter le serment qu'il avait prêté à la constitution civile du clergé, reçut de Rome ses bulles, sur l'insistance particulière du gouvernement français. L'évêque d'Angoulême soutint l'empereur contre le pape en toute circonstance. -

DREUX-BREZE (Henri Scipion Charles, Marquis de)

LETTRE AUTOGRAPHE SIGNEE ADRESSEE AU DEPUTE DE L'ARIEGE DUGABE - 1834 Aff. de FOLMONT.

- 1 f. double in-8 en forme de plis, cachet de la poste de Bolbec du 12 septembre adressée à M. DUGABE Député de l'Ariège à Toulouse. - Lettre de Félicitations du Marquis de Dreux-Brézé pour l'énergique plaidoyer de l'Avocat Dugabé dans une affaire Judiciaire "de Folmont*". Il évoque la venue du Ministère DUPIN et la bonne fortune de l'opposition - TEXTE : B... Le 12 7bre 1834, Monsieur, Vous aurez déjà reçu de nombreuses félicitations sur votre éloquent et énergique plaidoyer en faveur de M. de Folmont lorsque ce petit mot vous parviendra, toutes fois vous n'en voudrez pas à un ami politique de vous adresser les siennes toutes tardives qu'elles puissent être. Il est impossible de mieux et d'aborder plus franchement la question que vous en l'avez fait en cette circonstance. La sortie du Ministère Public est devenue un heureux incident puisqu'il vous a fourni l'occasion de tracer de la manière la plus claire et la plus positive le programme de votre carrière parlementaire. Adieu Monsieur, Croyez au plaisir de faire votre connaissance ainsi qu'à l'assurance des sentiments de haute considération avec lesquels je suis votre très humble et obéissant serviteur SIGNE : DEUX BREZE. Je ne sais si vous partagez comme moi la conviction que tout nous conduit au ministère DUPIN. Lui et ses amis seront encore plus impuissants que les doctrinaires à satisfaire les exigences et à vaincre les difficultés de la situation. La venue du tiers parti sera donc dans mon opinion une bonne fortune pour l'opposition.".

*Aff. de FOLMONT : Député de 1827 à 1830, né à Montcuq (Lot) le 20 décembre 1784, mort à une date inconnue. Maire de Montcuq, élu, comme candidat du gouvernement, membre de la Chambre des députés, le 17 novembre 1827 Toutefois, des irrégularités commises lors des opérations électorales lui firent présenter sa démission le 16 février 1828. Plus tard il tenta, sans succès, de rentrer au parlement ; il échoua, le 21 juin 1834, dans le 2e collège du Lot, avec 63 voix contre 109 à l'élu, M. de Mosbourg, et, le 9 juillet 1842, avec 107 voix contre 158 à M. Cayx, Conseiller général du Lot. Biographie extraite du dictionnaire des parlementaires français de 1789 à 1889 (Adolphe Robert et Gaston Cougny). --Scipion, marquis de Dreux-Brézé, baron de Berry, né au Petit-Andely le 14 frimaire an II (1793), mort au château de Brézé le 21 novembre 1845. Aide de camp du maréchal Soult, entre dans les cuirassiers de la garde de Louis XVII. Pair de France en 1829 hérite de son pèrede la charge de grand maître des cérémonies de France (il en sera le dernier titulaire. Siéger à la Chambre des pairs après la révolution de 1830, et se fit avec éloquence sous Louis-Philippe Ier le défenseur de la cause conservatrice et légitimiste.

DUCHESSE D'ORLEANS Princesse Royale (ASSELINE Secrétaire)

ENVOI D'UNE SOMME DE TROIS CENT FRANCS POUR LA PROTEGEE DE LA BARONNE DE GALBOIS

- Lettre manuscrite à Entête du Secrétariat de Madame la Princesse ROYALE datée des TUILERIES le 24 mai 1842, 2 ff. in-8 dont une manuscrite de la main du Secrétaire ASSELINE. "D'après l'ordre de Madame la Duchesse d'Orléans, Mr Asseline s'empresse d'envoyer à Madame la Baronne de Galbois pour sa protégée une somme de trois cents francs tant au nom de S.A.R. qu'au nom de Mgr le Duc d'Orléans qui a bien voulu contribuer à cette bonne oeuvre. Mr Asseline saisit cette occasion pour offrir à Madame la Baronne de Galbois ses hommages très respectueux. TUILERIES ce 24 mai 1842".

- ASSELINE Adolphe(1806-1891) Secrétaire du Duc et de la Duchesse d'Orléans.

DURAS, Amédée-Bretagne-Malo de DURFORT, (Duc de)

GUYANE FRANCAISE - LETTRE SIGNEE DU DUC DE DURAS AU BARON LAUSSAT LUI ANNONCANT SA PRESTATION DE SERMENT D'ADMINISTRATEUR DE LA GUYANE FRANCAISE

- Feuillet in-quarto, Lettre manuscrite signée du Duc de Duras à entête du PREMIER GENTILHOMME DE LA CHAMBRE DU ROI, Aux Tuileries, ce 14 mai 1819. Au dessus manuscrit : P. M. LAUSSAT. - TEXTE : "Monsieur le Baron, J'ai l'honneur de vous prévenir que M. Laussat, nommé Commandant et administrateur de la Guyane Française sera admis à prêter serment entre les mains du Roi Dimanche prochain après la messe. Recevez, Monsieur le Baron, l'Assurance de ma haute considération. SIGNE Le duc de Duras".

- Baron LAUSSAT ou de LAUSSAT second administrateur de la Guyane. Succède au Comte de SARRAT SAINT CYR. Son administration sera violemment critiquée notamment par Victor HUGUE dans un RAPPORT SUR LA GUYANE FRANCAISE en 1822. - Duc de DURAS, (Amédée-Bretagne-Malo de Durfort, Paris, 1771 – Versailles, 1er août 1838, 6e et dernier duc de Duras (1800-1838). Pair de France : 4 juin 1814 - 20 mars 1815, juillet 1815 - 1832, Duc et pair héréditaire (31 août 1817)17. Grand fidèle de la monarchie, le Duc de Duras reprend son poste de PREMIER GENTILHOMME DE LA CHAMBRE DU ROI en remplit les fonctions dans la séance de la Chambre des pairs assemblée le 9 mars 1815.

HYDE DE NEUVILLE (BARON)

MEMOIRES ET SOUVENIRS DU BARON HYDE DE NEUVILLE

1888/89, Paris, Librairie PLON NOURRIT ET Cie, Reliure signée de Bourlier.(Cachet garde du T.1) 2 Volumes in-huit sur 3, aux Armes de la famille PAVEE de VANDEUVRE. -In-huit veau glacé blond, armoiries aux deux faces, dos à cinq nerfs, pièces de titres aux petits fers dorés, double filets d'encadrements aux plats et coupes, toutes tranches marbrées, armes et devise sur chaque plat. 1er Vol. La Révolution, Le Consulat et L'Empire, 538 pages. 2nd Vol. La Restauration, les Cent jours, Louis XVIII. Deux Hors Texte dont le Portrait de Hyde de Neuville en frontispice et un fac-similé. 516 pages.

Aux Armoiries de la Famille PAVEE DE VANDEUVRE D’or à un paon au naturel au chef d’azur chargé d’une croisette d’or entre deux étoiles du même et la Devise, Ardeo, Persevero, Spero. Quoiqu'incomplet du troisième volumes bel exemplaire aux armes de la famille Pavée de Vandeuvre.

JONGLEUX Edmond JEHAN D'ARCHELET

JOURNAL D’UN BOURGEOIS DE BOURGES PENDANT LA PREMIERE RESTAURATION (11 avril 1814 – 20 mars 1815)

Vers 1950, EXEMPLAIRE DE L'AUTEUR EDMOND JONGLEUX Alias J. d’Archelet mi tapuscrit mi découpe de journaux, probablement paru soit dans le Berry, soit dans la Nouvelle République. Jamais édité. - Sous chemise in-quarto, titre au crayon bleu, en format feuillets in-huit tenus par une épingle, 9 pages au crayon avec découpe de journaux pour l’INTRODUCTION, dernière découpe signée J. d’A. : cousues à la chemise, 57 ff. numérotés dont 36 formées de découpes de journaux, la dernière signée de J. d’Archelet ; les suivantes tapuscrites numérotées à la suite au crayon mais également à la machine, la suite du chapitre VIII à la fin signée J. d’Archelet. 1 f. vierge.

Edmond JONGLEUX est né en 1869. Il entre à la Mairie de Bourges en 1896 et en devient le Secrétaire Général. Il est admis à la Société des GENS DE LETTRE, présenté par Paul Féval fils et Charles Le Goffic Académicien, en juin 1922. Il développera une activité Historique et littéraire locale abondante. Son ouvrage « Bourges sous la Botte Allemande ou 50 mois d’esclavage » lui vaudra le Prix Littéraire du Syndicat d’Initiative pour les deux années 1947 et 48. Sa position Secrétaire Général de la Mairie de Bourges pendant les années d’occupation lui permettrons d’être un observateur majeur de la vie quotidienne des berruyers en période d’occupation. Il sera admis à la retraite en 1943 par Henri Laudier. Il écrira également sous le pseudo de Jehan d’Archelet. PASSIONNANTE HISTOIRE LOCALE SUPERBEMENT DOCUMENTEE SOUS LA RESTAURATION A BOURGES.

LACRETELLE Ainé (Pierre Louis de)

OEUVRES DE P. L. LACRETELLE Ainé (EXEMPLAIRE Du Gal FOY Avec Lettre autographe signée, 2 envois au Général FOY et un de l'Avocat et Homme Politique PARENT REAL )

- 1823 & 1824, Paris, BOSSANGE. - Exemplaire du Général FOY. EDITION ORIGINALE, reliée avec Note et Hommage Nécrologiques, 1 L.A.S de l'auteur au Général FOY, 2 envois au Général et une envoi de PARENT REAL pour la Nécrologie précédent le T. I. - Oeuvres completes de ses 6 Volumes demi basane d'époque dans leur état avec manques et défauts divers (cf. Photos). - Superbe lettre, L.A.S. 2 ff. in-8 relié dans l'ouvrage au Tome IV dans laquelle il s'adresse au Général FOY : "Voici, Mon Général, un 3eme ouvrage de moi. Il m'est si doux et si flatteur que les autres ayant pu plaire à un Juge tel que vous et intéresser l'un des beaux talents et des beaux caractères de votre indigne époque, que je m'empresse de vous en faire hommage, même avant sa publication ; mais en vous priant d'en différer la lecture, dans ce moment ou vous allez encore éclairer votre pays, sans pouvoir le servir. Adieu Général, agréez tous mon respect, mon admiration et mon dévouement. Signé LACRETELLE Ainé. Par ce 28 avril 1824". Il décède le 5 septembre 1824. - 3 ENVOIS AUTOGRAPHES SIGNES au Général Foix aux t. 1- 4 & 6. - Ier VOLUME Tome 1, ELOQUENCE JUDICIAIRE, 1823, f. p. de fx titre, p. de titre. Inséré lors de la reliure la Notice Nécrologique de PARENT REAL (PARENT REAL Nicolas Joseph Marie, comte (1757-1834) Conseil des Cinq-Cents, Tribunat et Avocat à la Cour de Cassation) avec son envoi à M. le Général Foy, Député, 7 pp. ; Mémoires pour Mr P. L. LACRETELLE contre le Jugement par Défaut Mars 1821, 59 pp., v pp. d'avertissement, 427 pp. correspondant à la Table des Matières du volume ; - 2nd VOLUME Tome 2, ELOQUENCE JUDICIAIRE, 1823, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 465 p. - 3me VOLUME Tome 3, ELOQUENCE JUDICIAIRE ET PHILOSOPHIE LEGISLATIVE, 1823, 424 p. 1 f. pour la Table. - 4me VOLUME - Tome 1, PORTRAITS ET TABLEAUX, L.A.S. reliée dans l'ouvrage, Envoi d'Hommage de l'Auteur manuscrit, 1824, xxxvj p., 434 p. - 5me VOLUME - Tome 2, PORTRAITS ET TABLEAUX, 446 p. - 6me VOLUME - Tome 3, ROMAN THEATRAL, Envoi manuscrit au Général FOY et hommage de l'Auteur. 225 p. A la Suite, OBSERVATIONS DU GENERAL LACLOS Sur le FILS NATUREL, et PENSEES, OBSERVATION FRAGMENTS sur l'ART DRAMATIQUE, 225 p.

- Pierre Louis de Lacretelle (1751-1824), dit « Lacretelle l'aîné », député français, actif sous la Révolution et le Consulat. Membre de l'Académie française dès 1804, il se consacre à la littérature sous le Premier Empire et la Restauration. - MAXIMILIEN SEBASTIEN FOY, Général de Division Baron puis Comte d'Empire. Né en 1775 à Ham et mort le 28 novembre 1825 à Paris. Officier dans les guerres de la République, refuse le poste d'Aide de Camp de Bonaparte, fait les Campagnes d'Empire. Député libéral sous la restauration. Grâce à une propriété qu'il possède à Pithon, village proche de Ham mais dans le département voisin, le général Foy peut être élu, aux élections partielles du 11 septembre 1819, député du département de l'Aisne. Il est réélu en 1824 à Saint-Quentin, Vervins et Paris. Il opte pour Vervins. Devient l'un des chef de file et dès son premier discours, il fait preuve d'un grand talent oratoire.

LOUIS XVIII , DUC PASQUIER, LE PREFET DU BAS RHIN STRASBOURG

PARCHEMIN MANUSCRIT avec GRAND SCEAU ROYAL DE CIRE, DE NATURALITE (NATURALISATION) DU CHEF DE BATAILLON ZIVENGER ORIGINAIRE DU DUCHE DE HESSE, POUR SERVICES RENDUS AVEC SCEAU DE CIRE ET SIGNATURE MANUSCRITE DE LOUIS XVIII DATEE DU 5 FEVRIER 1817, SIGNATURE DU GARDE DES SCEAUX PASQUIER et DU PREFET DU BAS RHIN.

LETTRE DE DECLARATION DE NATURALITE TRES BEAU PARCHEMIN IVOIRE AVEC PLIURE EN 4 PAR 3, 49 PAR 35 CM, SCEAU DE CIRE ROYAL VERT EN BEL ETAT de 12 cm de diamètre. SCEAU de la Préfecture du Bas Rhin et Signature du Préfet manuscrite. - TEXTE / LOUIS, ...Le Sr George Ignace ZIVENGER, Cehf de Bataillon en non activité, Chevalier de l'Ordre Royal de la Légion d'Honneur, né à MACKENZELL dans le GRAND DUCHE DE HESSE le 8 avril 1781, nous expose qu'il sert dans l'ARMEE FRANCAISE depuis 10 ans, qu'il yh a fait dix campagnes, a été blessé 3 fois et que son plus vif désir est de consacrer le reste de ses jours à Notre Service et à celui d'une Patrie qui est la seule qu'il connaisse aujourd'hui, qu'il vous supplie en conséquence de vouloir bien lui accorder deux lettres de déclaration de NATURALITE. ... A ces causes voulant traiter favorablement l'Exposant sur le Rapport de Notre GARDE DES SCEAUX Ministre de la Justice, la Déclaratiion faite par le Pétitionnaire devant le Maire de la Ville de STRASBOURG le 31 octobre 1815 portant que son intention est de se fixer en france ; Vu l'Etat de Service du Sr ZIVENGER, et la Lettre de Notre Ministre Secrétaire d'Etat au Département de la GUERRE, annonçant que cet OFFICIER a commencé à servir pour l'Armée Française le 1er février 1807 et qu'il tient une bonne conduite..... SIGNATURE MANUSCRITE DU GARDE DES SCEAUX PASQUIER et DE LOUIS XVIII.

Le Grand Duché de Hesse a été crée en 1806, États de la Confédération du Rhin (1806-1813). Étienne-Denis, baron (1808) puis duc (1844) PASQUIER, dit le chancelier Pasquier, homme politique français 1767/1862. Préfet de police sous l'Empire, il fut plusieurs fois ministre (Justice, Affaires étrangères) et Président de la Chambre des députés des départements sous la Restauration puis président de la Chambre des pairs sous la monarchie de Juillet. Il fut également le dernier chancelier de France en 1837.

LUBIS F. P.

HISTOIRE DE LA RESTAURATION 1814 – 1830 Armes de la famille PALYS ( Ille et Vilaine et seigneurie de Clays)

1848, Paris Parent-Desbarres, 6 Volumes in-8 pleines basanes mouchetées fauve aux armes du Comte de Palys propriétaire du Château de Clays, pièces de titre maroquin rouge et fers dorés, nerfs et entrenerfs dorés de roulette et fleurons, armoiries aux centres et roulette d’encadrement, toutes tranches rouges. Corps de texte impeccable de fraîcheur. Divers dessins ou notes dont un joli dessin de château. Ex-libris de la Bibliothèque de CLAYS-PALYS, garde avec note du 14 mai 1877, page de titre avec note concernant le grand père Comte de Semallé de Mme de Palys. Au T. 1, Dessin d’un arbre et signature du Comte de Palys. Notes manuscrites sur la guerre de 1870 au dernier feuillet et date du 29 septembre 1870 et signature du Comte. Au t. 2 dessins et notes signées de Pallys ; au t.3 Superbe dessin à la p. de fx titre représentant un château peut-être l’ancien château de Palys. Nombreuses documents historiques en fins de volumes. Texte éminemment documenté et agréable à lire. Quelques épidermures cf.photos 1° Vol. Garde, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 499 pages ; 2nd Vol. Garde, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 499 pages ; ; 3nd Vol. Garde, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 499 pages ; ; 4me Vol. Garde, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 474 pages ; 5me Vol. Garde, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 499 pages ; 6me Vol. Garde, 1 f. p. de fx titre, p. de titre, 562 pages.

6 Volumes aux Armes de la famille PALYS ( Ille et Vilaine et seigneurie de Clays) Très Bel ensemble superbement relié en bel état enrichi de dessins.

VILLE DE BOURGES - DE MAROLLES ADJOINT AU MAIRE

PASSE-PORT de BARBERAUD Antoine Bernard ARCHIVISTE DU DEPARTEMENT DU CHER. 1829

1829, 1 f. in-folio, - Passe-port de BOURGES à ANGERS, de POLICE GENERALE DU ROYAUME émis par le Maire de Bourges par l'Adjoint au Maire de MAROLLE, au bénéfice de BARBERAUD Antoine Archiviste du Département du Cher. Curieusement, le signalement lui donne un âge de 94 ans alors même qu'il est archiviste du Cher de 1818 à 1855 et que l'on ne connaît ni sa date de naissance ni de décès.

Antoine Bernard Barberaud ( ? - ? ), commis aux Archives de 1816 à 1818, archiviste du Cher de 1818 à 1855.